»Le Baobab a permis de savoir que l’Afrique à toujours une culture ancestrale »

C’est dans le but de revisiter les vertus du baobab que la direction de recherche et l’Ecole doctorale du groupe IAM, en partenariat avec l’Association Mémoire scientifique du Sénégal ont tenu ce jeudi après midi dans la commune de Mermoz-Scare cœur, une conférence sur le thème : Baobab, les racines du ciel.

Dans son exposé sur le sous thème Les vertus alimentaires, décoratives et mythiques du Baobab, l’ancien responsable du parc forestier de hann et du jardin ethnobotanique, Bachirou Gueye, fait savoir, qu’il s’agit d’une plante mal connue d’un arbre dont nous avons pendant longtemps ignore ses atouts sur les différents domaines de la vie. Un moyen permettant même de se débarrasser des hallucinations, des mauvais esprits, a déclaré, M.Gueye.

L’existence du Baobab a permis de savoir que l’Afrique a toujours une culture ancestrale contrairement à ce qui a été avancé par beaucoup de penseurs occidentaux}, a soutenu, le sociologue Dr Djiby Diakhate, traitant le sous thème : Propriétés usages, mythes et légendes du Baobab en retraçant historique du Baobab.

{Nous nous rendons compte que c’est une plante majestueuse du point de vue de sa posture mais aussi de ses vertus alimentaires, sanitaires, mythiques, décoratives}. A l’en croire, M.Djiby Diakhate. {C’est une façon de nous réconcilier avec nous-mêmes et de savoir, que nous avons une histoire que nous ignorons, un patrimoine de portée mondiale dont nous ne mesurons pas l’intérêt}.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire