Lamine Ndiaye: « Le théâtre a perdu son sens originel… Les acteurs n’apprennent plus l’art… »

aniay

Le célèbre comédien, Lamine Ndiaye s’est confié à la Rédaction de Senenews. Dans une émission, il apprend à cœur ouvert que le fait de rester loin des caméras ne l’empêche pas d’être au courant de la chute de l’art qui l’a vu éclore. Bien qu’il reste l’une des grandes vedettes du théâtre sénégalais, il refuse modestement d’être une star.

Pourquoi selon vous le théâtre n’est plus éducatif ?
Je commence par formuler les prières à l’endroit des travailleurs de la boîte SeneNews.com. Grâce à vous, nos compatriotes qui sont loin du pays savent au quotidien ce qui s’y passe. Nous sommes dans un monde où tous les gens veulent réussir à tout prix. C’est ce qui pousse la plupart des gens à entrer dans l’art. Certains sont pressés d’atteindre le sommet. Mais la plupart du temps, ils y vont sans bagages artistiques, or ce pays ne manque pas d’experts dans ce domaine.
C’est vraiment déplorable ce qui se passe dans le milieu théâtral. Beaucoup de gens ne se soucient guère de la qualité. Ils cherchent des cameramans qui ont des expériences à travers les cérémonies et les baptêmes et les font filmer des scénarios . C’est vrai qu’ils peuvent apprendre à manipuler, mais les conséquences néfastes des prises seront supérieures à ce qu’il vont faire de bien. Je les conseille d’apprendre, car il n’est jamais trop tard pour le faire.
L’apprentissage commence dès la naissance, chaque jour que Dieu fait la personne doit comprendre qu’elle est en phase d’apprentissage. Si jamais tu as cette notion en tête, l’envie d’apprendre sera en toi.
Le cameraman n’est pas le seul fautif, les gens qui écrivent et ceux qui parlent se donnent le droit de détenir des savoirs, alors que dans l’intérieur, ils ont beaucoup à apprendre. D’autres le font juste pour tromper les gens.
Je ne condamne pas ces personnes car ils ne sont pas informés de la situation. La plupart d’entre eux pense que nous sommes riches. D’autres pensent que c’est des personnes tapés dans l’ombre qui nous finance. Ils se font des illusions.
Quels sont les critères qui font un bon artiste ?
Le théâtre est un métier car il répond à une définition purement technique. C’est avant tout la règle des trois P (pensée, parole, et plastique). Cette définition du théâtre est méconnue par la plupart des gens de l’art. C’est aussi un travail de la voie du corps et de l’esprit.
Dans ce métier il faut être patient et informer juste les gens sur les problèmes de la société. La plupart des gens pensent que cet art ne nourrit pas son homme. Moi je dis le contraire car je me suis organisé avec ce que je gagne pour me bâtir un toit. Ce métier a des exigences qu’il ne faut pas contourner. L’apprentissage du métier te permet d’éviter les pièges. Avant de faire le gros dos, il faut bien apprendre le métier.
En parlant d’études, quel niveau doit avoir un acteur de théâtre, selon vous ?
A notre époque il fallait un CEP et faire des études dans le métier. Le niveau d’étude était bon, car nous parlons la langue française mieux que la jeune génération.
Aujourd’hui il te faut avoir au minimum le niveau de licence pour devenir un comédien. Le degré d’étude a baissé, c’est un constat général. Certains font du théâtre avec le niveau de BFEM, ou BAC.
Le niveau de la licence te permet d’avoir une expérience sur les études universitaires. Il arrive à ce qu’on te soumette des textes en français et si la langue fait défaut, il y aura problème. Un texte de théâtre contient l’intonation, le ton et le son. La solution dans ce cas est de comprendre la langue de Molière car tu parles dans une langue qui n’est pas ta culture. Je conseille aux jeunes de faire des études avant de se lancer dans le théâtre.
Avez-vous des projets pour la jeune génération qui veut apprendre le métier ?
Je ne peux offrir que mon art. Pour moi c’est le plus beau cadeau, je veux parler du théâtre. Je viens d’offrir des documents à cette jeunesse. Je veux que la connaissance soit multipliée en d’autre savoirs. C’est à travers les études que la jeunesse peut prendre le flambeau. Je voudrai que le savoir devance toute chose afin que les messages adressés aux peuples soient clairs. Il y a une citation de La Fontaine dans laquelle il révèle: «La patience et la longueur de temps font plus que force d’éclairage.»
Changeons un peu de sujet. Que pensez-vous de l’insécurité qui existe dans notre pays ?

Je déplore la situation actuelle comme tous Sénégalais. Je ne suis pas totalement de l’avis du Président sur les condamnations. Je suis pour l’endurcissement des peines. Les personnes qui tuent leur prochain ont bien médité leurs actes avant de passer à l’action. Je préconise qu’ils obtiennent le même sort. Si les sanctions s’appliquent à trois personnes les gens vont changer de pratique. L’application d’une loi aussi sévère poussera les gens mal intentionnés à réfléchir deux fois avant de passer à l’acte. Malheureusement, ce qu’on constate dans ce pays c’est que les coupables sont libérés pour la plupart par des grâces présidentielles. Je trouve que c’est le fait qu’on banalise trop de choses qui nous a conduit à un tel résultat.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire