La santé doit être une priorité nationale

C’est ce qu’a déclaré la sociologue Rokhaya Cissé, en  marge de l’atelier de restitution des résultats de  l’enquête sur ‘’La vulnérabilité et la santé sur quarte générations au Sénégal ‘’. « 6, 3 % des  personnes atteintes par une maladie perdent leurs emplois, 28,7% forcées  au chômage avec une suppression salariale de 10,2% », a-t-elle ajouté.

N’est pas là  un chiffre criard pour une population ou les ressources sont d’or, ou le thermomètre socio- économique est rigoureusement élevé, un pays en voix de développement ?

 Pour une bonne métrise du combat engagé par le gouvernent du Sénégal dans cette lutte contre la pauvre avec comme un spécule phare les OMD la sociologue  lâche : «  la santé  doit être une priorité nationale, une priorité plus dynamique, un investissement public, un projet phare du  monde rural.  Elle ajoute  l’éducation également doit voir ses flans élargir  plus  le monde rural  car c’est le fondement de tout ascension sociale mais aussi de par le respect  face aux différents  ’arsenal juridique des Nations Unies déjà signés par Le Sénégal.

 Cependant elle rappelé que avec l’engagement politique, les efforts pourraient progressivement et durablement contribuer à éradiquer cette pauvreté chronique dans laquelle évolue le monde rural.

  Dans ce sphère de  pauvreté chronique, les femmes sont les plus touchées a fait savoir Rokhaya Cissé : «   la population rurale exprimée à 41 % les 33%.

 En faites comment développer une société dont la  racine principale est « malade »,  la Femme n’est_ elle pas la racine fondamentale de la société, comme la fait signalé la grande romancière Mariama Ba : « «  la femme est la racine principale, le fondement de toute société ou se greffe toute floraison «  donc elle demeure et demeurera toujours au cœur de toute les décisions, analyses  voir équations et pratiquement de solutions. Pour ce faire, je vous invite à s’approprier du slogan de ces ambassadeurs de la cause de l’enfance, «  « si vous voulez éduquer un enfant éduquez d’abor la  maman ».

 Au Sénégal l’enquête  pointe que le monde rural est le lie de la pauvreté.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire