La bravoure des enseignants de brousse, quel acte de patriotisme occulté

brousse

Après avoir reçu de l’Inspection de Saraya des mallettes pédagogiques, chaque directeur d’école doit le transporter à ses frais, afin d’outiller ses élèves en matériels scolaires.

Si certains peuvent l’acheminer sans aucune difficulté, tel n’est pas le cas pour le directeur de l’école de Wamba, une institution scolaire se trouvant dans un village à jet de pierres de la frontière guinéenne.
Le jeune directeur d’école s’appelle Alpha Oumar Ba, affecté dans le département de Saraya plus précisément dans cette école de Wamba.
Une école qui compte 3 classes. Le week-end- end passé, il n’avait qu’un souci en tête, récupérer sa mallette et retourner à Wamba pour instruire les bouts de nous de Dieu en sa charge.
Pour rallier son village de service, il traverse le village de Nafadji, Samecouta Dantila, Missirah Dantila, Toubacouta, et puis son village à 55 km de Saraya où se trouve l’Inspection de l’Education et de Formation. Il fait le voyage à moto de Saraya à Toubacouta.
Arrivé à Toubacouta, son voyage change de tournure, parce que tout simplement s’y trouve un grand marigot d’environ 10 mètres de longueur. Le jeune instituteur stationne sa moto près du marigot, prend sa mallette sur sa tête pour éviter tout contact avec l’eau, traverse à pied pour revenir prendre sa moto.
Moussa Sy chauffeur d’une structure privée à Kédougou connait bien ces zones, il fait savoir que l’acte de bravoure du jeune directeur d’école est périlleux, car le marigot en question abriterait des crocodiles.
Ce chauffeur affirme avoir connu l’enseignant depuis plus 5 ans. Il le qualifie d’un engagement inégalable et appelle l’Etat à lui décerner « le grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant ».
Alpha Oumar Ba mérite t-il ce « grand prix du chef de l’état pour l’enseignant »? Affecté depuis plus de 5 années, il se dit encore plus que jamais engagé à faire face aux aléas du milieu et de se contenter des moyens du bord pour s’acquitter de son devoir professionnel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire