JOURNEE MONDIALE DE L’ALIMENTATION :

mas

L’AFIQUE, L’ETERNELLE MENDIGOTE DU MONDE ?

 

« Je crois que l’arme alimentaire est la plus puissante dont nous disposons aujourd’hui pour assurer la paix dans le monde .Il en sera ainsi pendant les vingt prochaines années tant que les autres pays dépendront de l’Amérique pour leur nourriture et hésiteront ainsi de plus en plus à nous inquiéter ».

 


John Block, ex-Secrétaire d’Etat américain à l’Agriculture

La Journée Mondiale de l’Alimentation vient d’être  célébrée (le 15 Octobre 2010)  par la Communauté internationale. La FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), maitresse d’œuvre de cet événement planétaire annuel  a ainsi organisé toute une série de manifestations à son siège sis à Rome, la capitale historique italienne. « Unis contre la faim», est le thème choisi cette année par l’Institution dirigée par M. Jacques DIOUF pour, dit-on, venir à bout de ce fléau. Mais ce qui est tordant  dans tout cela, c’est l’attitude aux allures donjuanesques dont ont fait montre notre compatriote DIOUF et  ses invités. Munis de sifflets, ces gens au ventre bedonnant, mafflus et à la nuque bien  dodue veulent, selon leur propre mot  « Siffler la fin de la faim dans le monde ».Souhaitent-ils sincèrement éradiquer cette autre lèpre sociale dans notre univers ? Que nenni ! Leur souci n’est pas vraiment là puis qu’ils entretiennent, au quotidien, l’industrie dite de la faim qui leur permet de faire la bringue.

Depuis les années 80, le vocable « Mondialisation » est de plus en plus usité dans l’espace économique mondial .Elle est bienfaitrice d’un coté par ce que permettant le triplement des richesses planétaires comme jamais vu dans l’histoire (en trente ans !).Mais, le hic est que cela profite à un nombre très limité d’habitants de notre planète (un tiers !).Ces Grandes Puissances- là n’entendent pas travailler au salut des pays déshérités. Ils veulent perpétuer le scandale de la faim pour mieux nous assujettir .Sinon, comment comprendre qu’ils dépensent des sommes faramineuses évaluées à des milliards de Dollars en armements et en luxes inutiles (gadgets, hochets d’enfants, villégiatures etc.) ? A cela s’ajoute le diktat dans l’odieux système commercial mondial avec leurs spéculateurs aux dents carnassières. Et Bandana SHIVA, auteur de «  Le Terrorisme alimentaire » a vertement dénoncé le vampirisme des grandes firmes internationales de l’agroalimentaire. A  la page 110 de son livre, il est noté qu’aux Etats Unis d’Amérique prés de 70% de la production de grains sert à nourrir le bétail. Dans nos pays, l’immense majorité de ceux qui l’habitent dort, chaque nuit, affamée. Comble de l’inhumanité !

En Afrique, l’on doit œuvrer à se passer de l’aide notamment alimentaire qui nous rend flemmards, limite les possibilités de notre développement. Nous ne devons plus accepter d’être cette «  Berge  maudite » dont  parlait Pierre GEORGE nous accusait. Le continent noir recèle  des potentialités sans égales ( terres arables ,bras valides ,or , diamant ,bauxite , phosphate , manganèse ,cours d’eau , ensoleillement etc.).L’exemple du Japon, du Brésil, de la Chine, de la Corée du nord doit nous inspirer. L’on doit s’assimiler cette vérité : « L’on ne développe pas, l’on se développe ».Allons alors à l’assaut des forces d’isolement. Déclarons la guerre aux opportunistes de la faim et autres soit – disant humanistes de tous poils.

Disons en chœur : «  L’AFRIQUE NE DOIT PLUS RESTER L’ETERNELLE MENDIGOTE DU MONDE !»

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire