Insalubrité au marché HLM, marchands ambulants et gérants de cantines se renvoient la balle

ahlm

L’atmosphère qui règne au marché HLM après les fêtes de fin d’années inquiète plus d’un, des tonnes d’ordures jonchent les coins et recoins du marché. Les propriétaires des cantines et les marchands ambulants se renvoient la balle.

Madame Kébé, une vendeuse de tissus au dit marché n’arrive toujours pas à comprendre ce manque de civisme.. «Apres ces périodes de fête, chacun doit pouvoir mettre ses ordures dans un sachet et le déposer soigneusement à la devanture de sa maison attendant l’arrivée des camions de ramassage» , conseille t-elle.
Cependant, les marchands ambulants pointent un doigt accusateur aux gérants de cantines qui, d’après Babacar Mbaye, » attendent que les concessionnaires des bennes à ordures partent pour ensuite venir déposer ici leurs ordures. Une situation qui ne nous arrange pas nous qui sommes des marchands ambulants et qui passons toute la journée à roder autour de ces ordures. Il faut que la mairie intervienne sur l’envahissement de ces ordures dans le marché».
Pour Serigne Wade, vendeur et habitant au marché Hlm « les ordures qui occupent le marché, c’est les marchands et les habitants qui en sont les principales responsables. C’est encore pire après les fêtes de korité et de tabaski. Ils mettent toutes les ordures en face de nos maisons et elles y restent deux à trois jours avant que les camions ne viennent les ramasser. Nombreux sont les gens qui travaillent ici et qui font du «je m‘en foutisme» en jetant les ordures partout. Et à chaque fois vendeurs et habitants des Hlm se disputent à cause de cela. Avant, les camions entraient ici, pour ramasser toutes les ordures mais maintenant, ils ne rentrent plus».
Par ailleurs, Touty Sylla considère que l’habitude est une seconde nature. «Les gens qui répandent les ordures dans ce marché c’est parce qu’ils le font chez eux», assène t-elle.
Pour des cellules qui s’occupent de la gestion des ordures, aux commerçants de répondre qu’ici,» c’est la mairie qui gère tout. Au début les camions entraient et les agents ramassaient tous les ordures mais des fois elles restent ici un peu trop longtemps, avant qu’on ne les ramasse» disent-ils.
Avant de conclure en ces termes: «il faut que les sénégalais adoptent d’autres façon de faire. On ne doit pas continuer à salir notre pays et créer partout des «Mbeubeuss». L’environnement est très important dans la vie d’une personne».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire