Idrissa Seck-Déthié Fall…le divorce est consommé

Entre le leader du Rewmi et nouveau président du Cese et son ancien bras droit, le compagnonnage ne tient plus qu’au poste de député que Déthie Fall hésite à lâcher. L’ancien numéro 2 du Rewmi qui a décliné le poste de secrétaire national chargé de l’industrie n’est plus Remiwte que de nom.

La restructuration du Rewmi n’a fait qu’agrandir le fossé qui sépare désormais Idrissa Seck et son ancien numéro 2. En effet, le leader du Rewmi ne cesse de poser des actes provocateurs voire humiliants à l’endroit de son ancien bras droit depuis la fameuse sortie de Déthié Fall à la tribune de l’Assemblée nationale, fustigeant la politique du régime de Macky Sall.

Non content de l’avoir dégommé de son poste de vice- président du parti, le président du Cese vient de poser un autre jalon vers sa rupture avec Déthié Fall qu’il a retrogradé comme secrétaire national chargé du développement industriel. Une suprême humiliation quand on sait que ce machin est une coquille vide. Déthié Fall se retrouve presque à la queue – en 10 ème position – dans l’ordre protocolaire du parti dans lequel il occupait le respectable poste de vice-président. Et c’est naturellement qu’il le décline.

C’est dire que Idrissa Seck s’est enfermé pour décider tout seul du nouvel organigramme de son parti. «J’ai pris connaissance, ce jour, de ma nomination. Je remercie le président Idrissa Seck et décline en même temps ce poste. Je vous donne rendez vous très prochainement pour mon engagement politique exclusivement au service du peuple sénégalais», a écrit le député dans un communiqué laconique.

Frustré, Déthié Fall l’est. Cependant, il se garde encore de pousser le bouchon plus loin en quittant le Rewmi. Il perdrait du coup son poste de député à l’Assemblée nationale comme le veut le règlement intérieur de l’hémicycle. Mais à défaut de démissionner, Déthie Fall risque de geler tout bonnement ses activités au sein de ce parti où sa voix ne compte presque plus.

«Le Président Idrissa Seck a décidé de restructurer le parti, avec la mise en place d’un comité de réformes. Dans cette perspective il a mis fin aux fonctions du vice-président du parti. Ce dernier, après avoir été averti lors d’une rencontre entre le Président Idrissa Seck et des débatteurs du parti, a décidé de garder une ligne de communication contraire à celle du parti qui est la suivante : ne jamais prononcer un mot risquant de nous remettre dans le débat de la campagne électorale de 2019, encore moins dans le contentieux qui s’en est suivi. »expliquait Daouda Ba le porte-parole du Rewmi après la défenestration de Déthié Fall de son poste de vice-président avant de conclure:

« Ils sont tous éteints par le dialogue national et le contexte lié à la covid-19 qui exigent de toutes les femmes et tous les hommes de devoir et des patriotes, de répondre à l’appel du président de la République et des Sénégalais» selon Daouda Ba le porte-parole du Rewmi.

Idrissa Seck voit ainsi plusieurs des cadres de hauts niveaux de son parti le quitter en moins d’un an. Après le brillant El Hadji Abdourahmane Diouf, le Colonel Kébé c’est au tour de Déthié Fall de prendre ses distances avec le Rewmi et son leader. Une très mauvaise publicité pour le Rewmi qui semble êre un parti où le leader fait et défait les carrières de ses hommes en fonction de ses intérêts du moment.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire