HYDRAULIQUE : LA SENELEC MENACE DE COUPER L’EAU.

robinet
HYDRAULIQUE : LA SENELEC MENACE DE COUPER L’EAU.

S.D.E, SONES, ONAS ont uni leur force pour mettre en place, le Cadre Unitaire des Syndicats de l’Hydraulique Urbaine et de l’Assainissement du Sénégal (CUS SHUAS).
Tous se sont mis en ordre de bataille, pour sauvegarder les emplois, maintenir,  consolider les acquis, pour satisfaire les besoins en eau et d’assainissement des populations. Le thème choisie.’’ L’opacité dans le processus de la prochaine réforme institutionnelle et le non paiement par le gouvernement des factures d’eau de l’administration, une menace sur le secteur de l’hydraulique urbaine et de l’assainissement’’. Face à la presse ce vendredi à la maison Iba Ndiaye Diadj, qui a refusé du monde. Tout le personnel de ses entreprises se sont mobilisés brassards rouges à la main, ils ont pointé du doigt l’Etat qui selon eux n’a pas respecté ses promesses, alors que la situation actuelle des entreprises restent très préoccupantes.

C’est dans ce contexte que le coordinateur, Elimane Diouf souligne. « Le nom paiement par l’Etat des consommations d’eau de l’administration a fortement augmenté ses créances vis-à-vis de la S.D.E, et donc de la SONES et de l’ONAS. Ces arrières cumulés s’élèvent selon nos estimations à ce jour à 36 milliards de F CFA. Si l’Etat ne rectifie pas immédiatement cette situation, l’endettement va encore augmenter, et nous risquons d’ici quelques mois d’avoir une situation pire que celle du secteur de l’électricité ».
Après plusieurs demandent d’audience sans succès à l’endroit du chef de l’Etat, le Cadre Unitaire des Syndicats, attirent l’attention des populations, car la situation devient de plus en plus dégradante. Les Syndicalistes menacent de déposer un préavis de grève, si l’Etat ne réagit pas à temps. Selon eux, pour soulager les populations l’Etat doit payer ses dettes.
« Si l’Etat ne bouge pas la bombe risque d’explosé». Martèle Mouhamadou Bachir Fall, visiblement très déterminé.  
Cependant, le Cadre Unitaire du Secteur, réitère toujours sa demande d’audience avec le président de la république, afin de lui faire part de leurs préoccupations des travailleurs et de pouvoir connaitre sa position pour le service public de l’eau et de l’assainissement.

Mamadou Sow journalbic

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire