Hôpital Dalal Jamm: Ce qui se cache derrière la démission fracassante du PCA…

La démission avec fracas du Président du Conseil d’administration de l’hôpital Dalal Jamm continue de soulever des vagues. Cette fois-ci, c’est le Directeur général du centre hospitalier qui monte au créneau pour démonter les arguments du démissionnaire.

En effet, selon Moussa Sam Daff, la démission du PCA pose d’abord un problème de timing puisqu’elle intervient à moins de deux semaines de la fin de sa mandature : il doit quitter son poste le 23 août prochain. Autre problème soulevé, les raisons évoquées dans la lettre de démission ne correspondraient pas à la réalité si l’on de fie à un autre document officiel.

L’ordre de virement signé le 12 mai 2020 par le gestionnaire du fonds Force Covid 19 fait état du même montant d’un milliard et demie certes, mais précise que l’argent est plutôt destiné « à la prise en charge des dépenses à effectuer dans le cadre de la lutte contre la pandémie liée au coronavirus, notamment l’acquisition de matériels biomédicaux et de consommables pharmaceutiques. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire