FNRAA, un financement durable et diversifie au service du développement

1ere édition de remise de financements en appui à des femmes regroupées dans des micros entreprises agro-alimentaire.

Ils sont 84 micro entreprises à bénéficier de financement de la part du Fonds National de Recherche Agricoles et Agro-alimentaires(FNRAA) dans sa vision de créer des conditions d’un financement diversifié et durable de la recherche agricole et agro-alimentaire sénégalaise.

D’un montant total de 123 millions repartis géographiquement (Dakar, Niayes, Zone centre, Bassin arachidier nord et sud, Vallée du fleuve Sénégal, Sénégal oriental et Haute Casamance, Basse et moyenne Casamance) 4200 membres vont y bénéficier. La cérémonie de réception qui a eu lieu hier jeudi en présence du Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural M. Pape Abdoulaye seck, une occasion pour les bénéficiaires de magnifier encore une fois ce geste qui vient à son heure.*

En effet, pour le Président de la Fédération Nationale des Boulangers du Sénégal(FNBS), Amadou Gaye « Le FNRAA a financé pour la FNBS un projet innovant qui est la valorisation des céréales locales dans la panification. Mais ce projet implique une chaine de valeur des producteurs, des transformateurs, des groupements féminins et les boulangers. Les producteurs fournissent aux transformateurs des graines de qualité qui peuvent leur permettre d’avoir un taux d’extraction avoisinant les 70 à 80% contrairement aux autres transformateurs qui utilisent d’autres techniques et ces transformatrices fournissent à la FNBS une farine avec une granulométrie très fine qui nous perme de faire du pain à base de céréales locales et nous aussi dans le cadre de ce projet , sommes en train de faire des pains à base de 15%, mais nous sommes en train d’innover en atteignant les 30% ce qui nous permettra d’avoir un impact économique pour les producteurs au niveau du Sénégal ». Plus loin M. Gaye de rappeler que « Le FNRAA avait au préalable financé un projet pilote en 2011 à hauteur de 450 millions de f CFA pour toute la chaine de valeur, en 2014 nous sommes à 1 milliards 200 qui impliquent 150 boulangers en plus des 50 autres qui ont été appuyés pour un total de 200 et que la FNBS s’était engagée à faire un revolving pour impliquer encore deux cent trente boulangers dans 12 régions du Sénégal, donc en gros FNRAA techniquement appuie ce type de projet qui permettra de booster l’économie du Sénégal »

L’on conviendra qu’il y a eu au préalable une série de formation à l’ITA et une formation en comptabilité et passation de marché dispensées au FNRAA pour des modalités de partenariats avec des demandes établies par les groupements, une sélection des groupements bénéficiaires par une commission ad hoc, en passant par l’établissement d’une décision attributive de financement et enfin la contractualisation.

Selon le Directeur General du FNRAA, Pape Sall, « Il s’agit d’équiper ces groupements avec des séchoirs, presses, four, matériels d’emballage, des pompes solaires, des ustensiles de cuisine, des instruments de contrôle, du matériel d’extraction de jus, des vitrines d’exposition entre autres qui permettre à ces femmes de pouvoir s’autogérer ».

A terme il est attendu un allégement des travaux, une plus grande compétitivité des produits grâce à de meilleures conditions de production, de conservation et de présentation mais aussi une augmentation des revenus et la diversification et la pérennisation des activités.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire