Fata El Présidente : « Le rap Sénégalais avance à pas de caméléon»

Le rappeur Fata El Présidente compte organiser une grande manifestation ce samedi 05 décembre 2015 au Grand Théâtre de Dakar. A cet effet, il a rencontré la presse ce jeudi après midi, dans la commune de Hann-Bel air. Le rappeur a présenté une partie de son troisième album, intitulé “Mister International”. Fraîchement signé par une Maison de production française, Fata compte poser l’acte 2 de sa révolution.

Très en verve face aux journalistes, Fata en a profite pour égratigner au passage certains rappeurs. «Le rap Sénégalais n’avance pas, il n’évolue guère. Les gens ont tendance à plus se focaliser sur le hardcord, alors que ce style n’est plus en vogue. Il faut savoir qu’il y a certains, dans le milieu, qui font de la politique pour se faire connaître.

On a tellement imposé ce genre de style aux Sénégalais qu’à la fin, ils croient que le vrai rappeur, c’est le révolutionnaire ou celui qui clash le gouvernement», déclare le rappeur Moustapha Gningue alias «Fata El Présidente». Pour annoncer les couleurs de cet événement, le rappeur promet un spectacle d’enfer, avec une musique particulière de grands artistes, mais aussi des invités de taille. 

Le rap, dit-il, est une musique qui est valorisée à travers le monde. «Je viens des États-Unis, mais là-bas le rap est considéré comme une industrie qui participe au développement du pays. Mais au Sénégal, c’est le contraire. Nous sommes très en retard face à eux parce que Jay-Z ne sortirait pas un album pour critiquer l’Etat ou faire des choses de ce genre. Je suis apolitique, je ne ferai pas de clash sur le fonctionnement de l’Etat. On doit dépasser ce stade-là», pense-t-il.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire