EXAMENS 2012, Hamath Suzanne Kamara met en garde les preneurs d’otage

Suite à la sortie de certains syndicats  de l’enseignement, Hamath Suzanne Kamara, adjoint au secrétaire Général du syndicat des enseignants du Préscolaire et de l’élémentaire  répond. « Ce n’est pas du tout sérieux et c’est même à la limite immoral de prendre en otage les élèves dont l’avenir dépend d’une école sénégalaise assainie », souligne t-il, dans ces propos liminaires, en  marge d’un point de presse qu’il tenait ce 19 juillet à Dakar.

  Hamath suzane Kamara, face aux comportements des enseignants, il les qualifie ‘’d’irresponsable’’.  

C’est dans ce même sillage qu’il a confirmé «  Pas de boycotte des examens, le BEFEM, ainsi que le Baccalauréat  se tiendront à  la date retenue. « A toutes  leurs  formes d’armes ,ils trouveront des réponses », a-t-il   pointé  avant d’ajouté :« Les   deux syndicats ,SILS/A , le CUSEMS   de Mamadou Mbodj  ne sont nullement pas majoritaires ni aussi représentatifs sur le plan syndical dont nous n’accepterons pas leur «  jeux politiciens »,  car dit il  « Depuis,  bien avant sa prise de fonction le gouvernement à travers le ministre tutelle a entamé des négociations  avec les différents syndicats d’enseignement ,n’est pas là une volonté fine de trouver solution à cette crise qui durant 4 mois qui  a mis au KO l’école sénégalaise ?, et le 13 juin des accords clés sur l’ensemble des  préoccupations  des enseignants depuis 2003 à 2009  ont été  repères  pour obtenir gain de cause ,cet accord est un accord  bilatéral conclue entre ,le ministre tutel et les 58 syndicats sauf 2 seulement qui semble ne pas accepté le principe.

Dans cet harmonie de la situation,   tout bon enseignant s lucide doit  agir en bon éducateur car l’avenir de ces élèves dépend de notre responsabilité, le gouvernement a déjà de son n coté mis les dispositifs pour sauver  l’école sénégalaise, donc  en tan que parent, nous devon tous êtres responsable  a placé le syndicaliste enseignant     

Toujours dans l’école sénégalaise, sur une telle  idée de suppression des bourses, il a  déclaré : «  jamais, nous ne serons favorable à de telles  idées , puis il point s’il faut :« défendre ,nous nous rangerons derrières ces étudiants pour les soutenir dans ce combat car ,les bourse ne suffissent même  pas ,  il faut plutôt plus de subvention  a-t-il martelé.{jcomments on}
.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire