Environnement : La révolution verte au Sénégal par les Ecovillages.

ecovillage
Environnement : La révolution verte au Sénégal par les Ecovillages.

Pour mieux faire face au réchauffement de la planète, la notion d’Ecovillage a été suscitée durant le sommet de la terre à Rio de Janeiro au Brésil en 1992.
Le Sénégal  est un pays plat, mais riche en biocarburant, pour mieux bouster ce secteur des énergies renouvelables. Notre pays a mis en place une Agence Nationale des Ecovillages (A.N.E.V). Il s’agit ainsi de promouvoir l’autonomie des écovillages en énergies propres, en eau, en produits forestiers pour la disponibilité a tout moment de fruits, de bois d’œuvre, de bois de service et d’énergie. C’est une contribution du Sénégal à l’effet mondial de réduction des gaz à effets de serre et d’un outil national d’adaptation aux effets adverses du climat.
C’est dans ce contexte que l’A.N.E.V a procédé à Dakar, au lancement officiel du projet Ecovillage sur financement du fonds pour l’environnement mondial(F.E.M) et du P.N.U.D à hauteur 4,5 millions de dollars us. Sous la présence du ministre des écovillages,  des bassins de rétention, des lacs artificiels et de la pisciculture, Babacar Ndaw. Dans son intervention, le ministre a indiqué.

« Le programme des écovillages est une réponse aux impacts négatifs du réchauffement de la planète, prévu par la communauté scientifique internationale dans un horizon de trente ans et qui se manifeste déjà par la fonte des glaciers et de l’érosion côtière. »
Avec ce lancement, le Sénégal rentre dans l’ère écologique des villages du futur. C’est également une contribution de notre pays pour l’intérêt de la planète si fortement menacée par le réchauffement climatique.

Mamadou Sow journalbic

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire