Education : Une année scolaire sans perturbations majeures

ecole-016
Ecoles sénégalaise

L’année scolaire 2009/2010 n’a pas connu de perturbations majeures. C’est ce qu’a affirmé Ibra Diouf Niokhobaye, secrétaire général de l’ADES (alliance démocratique des enseignants du Sénégal), en faisant le bilan scolaire et syndical.
L’application par le gouvernement des accords signés avec l’ADES avait auguré une année scolaire de paix. En effet, ces accords portaient essentiellement sur 4 points, à savoir la prise en compte des aspects sociaux, financiers, pédagogiques, pédagogiques à incidence financière.
Pour Ibra Diouf Niokhobaye, « c’est lors de nos différentes assemblées générales que nous exigions du gouvernement le respect scrupuleux de ces accords ». Cela n’a pas empêché de relever une baisse de niveau comme en attestent les résultats d’examen du bac au sud du pays dans les régions de Kolda, Sédhiou, et Ziguinchor. Selon le député libéral, cela est dû, soit à l’environnement de l’élève et/ou la formation douteuse des enseignants dans ces localités.

Sur le plan syndical, l’année a été marquée par l’exécution de programmes d’activités à travers le pays et du diagnostic fait sur le système éducatif, accompagné de propositions. C’est ainsi qu’une nouvelle loi d’orientation en Education et formation basée sur les sciences, la technique et la technologie est plus que salutaire, note Mr Diouf avant de se montrer optimiste pour son mouvement syndical : « les enseignants adhèrent de plus en plus à notre démarche tout en renforçant l’unité d’action ».

Youssouf ndiongue journalbic.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire