Disparition de drogue saisie : Un ministre impliqué jusqu’au cou…

drogue estomac

Le vice-président de l’Assemblée nationale Moustapha Cissé Lô avait déjà accusé de hautes autorités du pays, de s’être mêlées dans le trafic de drogue au Sénégal. Mais le capitaine Mamadou Dièye a enfoncé le clou, révélant qu’un ministre s’est signalé dans le rachat d’une quantité de drogue saisie par un commissaire de police.

Quand la République s’immisce dans la drogue

Ces « parrains » de cartels haut perchés sont de plus en plus considérés comme les convoyeurs des quantités de drogue saisies en permanence en mer et sur terre dans notre pays. Une situation qui inquiète d’autant plus qu’une bonne partie de la drogue consignée ou scellée par la douane, la police ou la gendarmerie, disparaît souvent dans des conditions que personne ne peut expliquer.

Doutes sur la véracité des quantités de drogue incinérées annuellement

Après Cissé Lô, c’est au tour du capitaine Dièye qui a été radié de l’armée pour ses prises de position contre le régime, de charger un ministre de la République. »Un commissaire m’avait confié qu’après une saisie importante de drogue, juste avant l’incinération, il y avait un ministre qui voulait qu’il lui vende cette drogue saisie. Face à la résistance de l’agent de police, le ministre a proféré des menaces contre lui », a révélé Mamadou Dièye sur le plateau d’une télévision de la place.

Capitaine Dièye conforte la thèse de Cissé Lô

Comme pour corroborer la thèse selon laquelle, la perte de certaines quantités de produits prohibés, après des saisies spectaculaires, découle souvent de magouilles au sommet de l’État.

Un ministre menaçait un commissaire pour qu’il lui vende de la drogue saisie… »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire