Dip Doundou Guiss ou la bête noire des animateurs Hip-hop !!!

cicatrices

S’il y a un rappeur invincible et qui terrorise gravement les animateurs du Hip-hop sénégalais, c’est bien l’enfant chéri de Grand Yoff et plus particulièrement des belles filles qui trainent dans les cultures urbaines.
En effet, Dominique Preira, plus connu sous le nom d’artiste, Dip Doundou Guiss, est le rappeur préféré de beaucoup de mélomanes d’après un sondage réalisé à travers un micro-trottoir par un organe de la place. Sur 100 personnes interrogées, 70 intervenants l’ont choisi par rapport aux autres du fait de son apparence, de son éducation, de son habillement mais surtout de son verve déchire tout sur son passage, brulant au troisième degré, oreilles, cœurs et cerveaux à toutes personnes qui se nourrissent de la bonne musique.
Tous ses singles « Hors Norme » « Yakarouma Ci Ken » font toujours le buzz mais son titre «Cicatrices» où il explique les blessures sur le cœur de certains rappeurs et mélomanes haineux causées par son succès fulgurant en mettant tous les rappeurs (New School et Old School) et animateurs dans un cercueil direction enfer, devait vraiment faire polémique.
Dans le premier couplet de ce tube, il affirme clairement: «Animateurs yi meussouma marr sééne T…. » et le paradoxe, ses sons passent en boucle dans toutes les émissions et à chaque compétition, c’est lui qui est la star et le vainqueur en plus comme d’habitude alors qu’ils ont envoyé pas mal de rappeurs à la retraite en censurant tout bonnement leurs œuvres faute de casquettes et d’argent à donner comme cadeau en échange d’une diffusion sonore.
Les groupes (K-Nibal et 23 3) ne diront pas le contraire, d’ailleurs le rappeur Falsower avait produit un single pour dénoncer certaines magouilles et combine (50 euros, Casquettes, Chaussures, T-shirts ou Cartes de crédit) qui existent bel et bien dans le mouvement.
D’ailleurs, le rappeur sénégalais et G.I américain, en même temps, qui combat dans le désert d’Afghanistan avait livré une autre bataille dans son pays natal en tirant avec sa mitraillette toutes ses munitions sur la tète de deux célèbres animateurs bandits qui travaillent dans deux différents organes de presse les plus suivis et qui ont hélas bouffé tous ses Dollars U.S alors qu’ils devaient lui assurer une belle promotion version «Rotation Forte».
Les animateurs ont-il peur de Dip Doundou Guiss, celui qui a osé déchirer de ses mains les règles fondamentaux du Hip-hop, faisant du Sambaymbayane à Youssou Ndour et le comble, faisant des collaborations avec des Mbalakhmans(Titi, Pape Diouf etc..),soit c’est une vérité absolue soit ils ne comprennent plus la langue Wolof.
Si le rappeur Koontoo Kunzun qui ne craint personne excepté Dieu, était un animateur coriace, il lui présenterait ses excuses d’abord avant qu’il mette ses sons sinon il aurait terminé à la Terminator sa belle carrière qui laisse toujours des Cicatrices…

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire