Diamiyatou Ahlil Qour-Ane Bifass Toure : Yahya Seck prêche pour un retour vers Dieu

Le président de Diamiyatou Ahlil Qour-Ane Bifass Toure, Mr Yahya Seck a levé un coin du voile pour décrier les aspects négatifs qui ternissent l’islam dans notre pays, ce samedi après midi au Cices lors de la journée récréative, organisé par l’association Diamiyatou Ahlil Qour-Ane Bissa Toure. Mr Seck a indexé certaines pratiques non conformes à l’Islam comme l’alcoolisme, la prostitution, l’adultère, le vol entre autres. A en croire, le marabout, les musulmans sénégalais sont aujourd’hui les adeptes de ces actions prohibées par la religion du Prophète Mohamed. «Les bars sénégalais sont remplis en majorité par les musulmans», a-t-il révélé.

Très en verve face aux journalistes, Connu pour son franc-parler, Yahya Seck, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère a prêché pour un retour à Dieu le Tout Puissant et a invité les fidèles musulmans à se consacrer davantage au respect des prescriptions de l’islam, et aux enseignements. Il a longuement insisté sur les tares de la société sénégalaise en manque d’éducation de base des jeunes et pour laquelle l’islam doit pouvoir jouer un grand rôle.

La dégradation des mœurs a atteint des proportions inquiétantes au Sénégal, a souligné le président de Diamiyatou Ahlil Qour-Ane Bifass Toure. « Aujourd’hui, les jeunes sont exposés à toutes sortes de perversion. Entre l’homosexualité, la prostitution, le lesbianisme, la jeunesse est en danger ».

Des dérapages inacceptables sont devenus monnaie courante par le fait d’égoïsme qui ne dit pas son nom ». Ainsi, Yahya Seck, d’inviter alors les Sénégalais : « à faire preuve de beaucoup plus de discernement, en incarnant les véritables valeurs qui font de l’homme un bon croyant, un bon citoyen qui respecte l’ordre républicain. Mais pour ce faire, et aussi pour qu’au Sénégal nous continuons à vivre dans la Téranga et le Kersa, des vertus héritées de nos ancêtres ».{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire