Covid-19: Difficulté de trouver un combat, Bombardier évoque…

bomb

Bombardier pourrait mettre fin à sa carrière de lutteur avant l’année prochaine période qu’il s’était fixé. Selon lui, cela dépend désormais du nouveau bureau du (Comité National de Gestion (CNG) de la lutte qui sera mis en place après le départ de l’actuel président Alioune Sarr, prévu pour le 31 octobre 2020.

« Il me reste une année de plus, cette saison et celle qui va venir. Si je dois tenir compte du règlement actuel, je dois lutter l’année prochaine car j’aurai 45 ans. Mais cela dépend du bureau qui sera mis en place. S’il change le règlement, je vais arrêter au cas contraire, je continuerai », a révélé le mbourois, dans un entretien accordé à IGFM.

Interpellé sur une possibilité de rejoindre la prochaine équipe à la fin de sa carrière, l’ex-roi des arènes ne dit pas non. « Je suis prêt à travailler avec le prochain bureau du CNG si on fait appel à moi. Si j’ai réussi, c’est grâce à la lutte. Donc, c’est normal que j’apporte quelque chose», a soutenu le B52 de Mbour, qui souhaite terminer en beauté. « Je veux juste sortir par la grande porte. Je ne pense plus à la défaite. La victoire est importante pour la fin de ma carrière. Même si je dois décrocher un seul combat avant d’arrêter, je le ferai. Car je veux gagner mon prochain combat. J’ai déjà le succès, ce que je ne cherche plus car j’ai eu beaucoup de trophées. Je cherche plus du plaisir dans la lutte que le succès », a-t-il expliqué, indiquant qu’il sera difficile de trouver un combat à cause de la pandémie à coronavirus.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire