Cote d’Ivoire: Présidentielle

bamba_yacouba_porte-parole_de_la_cei_21_10_10_0

représentants du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, appartenant à la commission électorale, ont empêché physiquement, mardi en fin de journée, l’annonce de résultats partiels du second tour de la présidentielle de dimanche, a constaté un journaliste de l’AFP.

 

Des représentants du président ivoirien Laurent Gbagbo au sein de la commission électorale ont empêché physiquement, mardi en fin de journée, l’annonce de résultats partiels du second tour de la présidentielle de dimanche, a constaté un journaliste de l’AFP.Alors que le porte-parole de la Commission électorale indépendante (CEI)
Bamba Yacouba s’apprêtait à communiquer des premiers résultats partiels pour
plusieurs régions, l’un des deux représentants du chef de l’Etat au sein de la
CEI, Damana Adia Pickass, lui a arraché les feuilles de résultats des mains
avant de les déchirer.

« Ces résultats sont faux, ils n’ont pas été consolidés! », ont affirmé à
plusieurs reprises les deux hommes, dénonçant un « hold-up électoral » devant de
très nombreux journalistes au siège de la CEI à Abidjan.

Après cet incident, les deux représentants de M. Gbagbo ont quitté la salle.
Le porte-parole a ensuite assuré à la presse que les résultats qu’il avait
tenté d’annoncer étaient « bel et bien consolidés », avant de s’éclipser entouré
de gendarmes.

La tension est montée dans le pays en l’absence de résultats partiels, qui
avaient pourtant été promis pour mardi matin. Le camp de l’autre finaliste du
second tour, l’opposant Alassane Ouattara, a accusé le chef de l’Etat de
vouloir « confisquer le pouvoir ».Source rfi.fr/par AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire