Comment Viviane Chidid a échappé à la prison…

viviane ndour

La chanteuse Viviane Chidid et son groupe le Djoloff Band traversent présentement une longue rivière de difficultés, ils ont été coïncé par la section de recherches, dans une affaire de trafic de visas.

Viviane s’est constituée partie civile, au risque d’être impliquée comme complice
Son manager Djidiack Diouf et quatre (4) autres individus mis aux arrêts à l’issue d’une enquête où tous les indices ont convergé vers eux, Viviane aura beaucoup plus de chance pour avoir échappé à la prison.

La chanteuse était dans l’obligation de se constituer partie civile au risque d’être impliquée, comme complice dans cette affaire.

Face à la gravité des faits, elle s’est déclarée victime pour éviter toute confusion avec son manager.

Nombreux sont d’ailleurs ces artistes qui versent dans ces genres de pratiques directement ou indirectement.

Le trafic des visas, source de revenus occulte des artistes ?
Il y’a deux (2) ans, le groupe de Coumba Gawlo Seck était également pris dans une affaire similaire, avec l’arrestation de son petit frère de manager Matar Seck qui avait effectué un bréf séjour à la prison de Rebeuss.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire