Clash insensé entre Dip et Omzo Dollar…

hip
Depuis quelques jours les deux rappeurs des labels «reptyle music» et «buzz lab» déchirent la toile avec des clashs sans arrêt qui font couler beaucoup d’encres surtout sur les réseaux sociaux. Un bref retour sur les origines profondes de ces problèmes.

Ça date d’il y a quelques mois. Pour le compte de son concert au Théâtre national Daniel Sorano le 13 juin dernier, à l’occasion de l’anniversaire de sa mixtape «Beuss Niki Tay», Dip avait invité Canabasse sur le titre «Tarr Mbédj». Le rappeur fondateur de Buzzlab avait alors lancé quelques piques à l’endroit de son hôte sur le même titre alors qu’il était venu en invité. Comme pour dire que dans le milieu du rap il n’y a pas une collaboration qui dure longtemps.

Une collaboration que les réseaux sociaux avaient jugé défavorable au rappeur Dominique apparu récemment dans le milieu avec une révolution de par ses textes qui vont dans le sens agressif à l’endroit des ses pairs rappeurs. Dip, reçu un gros coup du patron de buzz. Cette supposée défaite, le rappeur de Grand-Yoff l’a en travers de la gorge. Dans son dernier album, il décide de se faire justice en s’attaquant aux rappeurs phares du label sis aux Maristes. Sur le titre «Kantambiuw» (Postérieur), en featuring, Dip lance les hostilités. «Taate rek ngameu eupp, tarr mbedj rek nga keuppou» (tu n’as rien de plus que moi à part des fesses. Rien qu’une gifle suffit pour te mettre K.O), a tancé Dip s’adressant au numéro du buzz lab Omzo Dollar. Sur le célèbre réseau people Instagram, il revient de plus fort avec la publication d’une image où il est mentionné : «Dip organise l’élection miss Labado : omzotatleu, tatnabasse et zoutatna» (faisant allusion à tâte = postérieur). Dip s’adresse ainsi aux trois grands des Maristes Omzo, Canabasse, et Zou Kana.

Les problèmes commencent à naître via les réseaux sociaux avec une vague de dénonciations de fans et «amateurs» de cette musique qu’est le rap galsen. La réponse de Omzo Dollar salée et amère ne s’est pas faite attendre. Une réplique à la limite vulgaire. La nuit du 8 au 9 novembre dernier, il annonce sur facebook que les choses ne seront pas comme donner un biberon à un enfant. Le rappeur de Buzzlab a par la suite posté sur sa chaîne YouTube un morceau titré «TLK partie 1» avec des centaines de partages sur facebook. Dans ce titre, Omzo a déversé toute sa bile sur Dip. Il en a aussi profité pour régler ses comptes avec le groupe de rap de Mbour, Akhlou Brick Paradise. Le lendemain de la publication de sa réplique part1 le web est en ébullition et s’en suit une seconde partie aux allures des différends entre rappeurs de Harlem aux Etats Unis . Les débats jaillissent de partout. Le réseau social bleue, Facebook est inondée d’une photo d’un singe vêtu des habits de Dip dans la couverture de son album qu’a modifié Omzo Dollar. Deux camps se sont par la suite formés chez les mélomanes et amateurs du rap Galsen : Pro Reptyle Music et Pro Buzzlab.

Les internautes et passionnés du rap continuent ainsi de vivre ces rivalités entre rappeurs qui ornent le décors de cette musique jeune. Ainsi après les différends entre Canabasse et Nittdof qui avaient par ailleurs occasionnés la mort d’un jeune homme à l’Université Gaston Berger. C’est aujourd’hui Dip Doundou Guiss et Omzo Dollar. Ajoutons juste que le jeune rappeur de Guediawaye Ngaka blindé a aussi annoncé sur sa page facebook qu’il «prépare quelque chose et qu’a son arrivée ils vont tous la fermée» On se pose ainsi la question de savoir à quand le fin des divergences dans le Rap Galsen ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire