Chef de L’opposition : Certains choisissent Idrissa Seck choisi, Sonko conteste…

sonko idy

Les leaders de l’opposition ont reçu leurs plénipotentiaires le week-end dernier pour harmoniser leurs positions sur les trois points essentiels qui seront débattus à la rencontre de la commission politique du dialogue national prévue ce mardi.

Idy “intronisé” chef par ses pairs de l’opposition

Dans le rapport final, il est dit que l’opposition « n’a pas une position définitive » sur le choix de son leader. Mais selon L’As, la plupart des leaders, notamment Malick Gakou, Pape Diop, Issa Sall, Madické Niang ont indiqué que le chef de l’opposition doit être celui qui est arrivé deuxième à la Présidentielle : Idrissa Seck en l’occurrence.

Ousmane Sonko conteste

Par contre, Ousmane Sonko et deux autres leaders, penchent pour celui dont le parti arrive en tête aux Législatives avec effet non rétroactif. Six autres leaders n’ont pas donné leur avis sur la question.

L’arbitrage du chef de l’Etat requis

N’ayant pas trouvé un consensus sur le choix de leur chef, l’opposition s’en remet au jugement du chef de l’Etat. Sur la question de la suppléance du maire ou du Président de conseil départemental, l’opposition rejoint la position de la majorité.

Un ministre chargé des élections demandé

Toutefois, elle tient à préciser que tout élu qui quitte sa coalition perd son mandat. Les leaders de l’opposition ont fait un pas sur la question de l’organisation des élections. En lieu et place d’une haute autorité chargée de l’organisation, elle demande désormais un ministre neutre chargé des élections.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire