Changement climatique : l’Afrique encaisse les dérives

climat

 Oui, l’Afrique est le berceau de tous les préjudices des changements climatiques. En effet, victime depuis, elle resta toujours victime mais jamais dédommagée à   l’unité, de la colonisation à nos jours, l’Afrique n’a jamais été libérée. Voila ce qui risque pire, malgré son potentiel naturel  fertile,  atteindre l’autosuffisance alimentaire , n’apparait pas vrai au moment la presque totalité des cultures dépendent que de la pluviométrie, (96% des cultures )

les risque des extrême et catastrophes  sur  le climat menacent fort la terre africaine

, selon M Pascal Peruzzi, expert dans le GIEC (Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’évolution du Climat en marge de sa présentation  sur « Gérer les risques des extrêmes climatiques et catastrophes en Afrique ,ce 18 Juin a Dakar à l’occasion de la présentation du 5éme rapport du GIEC sur le changement climatique .

 

Il affirme : «  Les changements climatiques relèvent de l‘action de l’homme qui pour se satisfaire cause surtout des dommages énormes incommensurables souvent difficiles à contrôler, c’est ce que nous sommes tous entrains de subir ».

  « Chaque année  les pertes sont énormes tant sur le plan économie que humain. , au moins selon toujours l’Expert Pascal Peduzzi,  les changement climatiques entrainent une perte économique de 200 milliards de Frans  par an  et 50 à 100 milles de pertes en vie humaine. Le changement climatique tu l’Afrique ».

Mais, selon, Madame Isabel  Niang l’espoir existe «  le travail de ces experts consiste à éclairer nos dirigeants qui sont conscients désormais des dangers que constituent ce phénomène qui n’est pas nouveau. Elle   ajoute : «  c’est également une autre opportunité à exploiter par le continent avec de nouveaux débouchés économiques.

 Mr Ehadji Mbengue Diagne d’ajouter, Le Sénégal à reçu en contrepartie un financement de 8,4 millions de nos francs pour faire face à l’érosion côtière  sur le cote Dakar Mbour,  100 milliards  au total est décaissé par les gros pollueurs  pour les pays D’Afrique,  en faite cette aide financière est une aide  du fond d’adaptation climatique. Néanmoins, un tel système demeure impertinent  car d‘après MrYoucef ATI Chellunche de UNSDR, la lourdeur, voire la cacophonie léthargique des mécanismes d’accès aux fond d’adaptation climatique freine même les volontés entreprises

Il est claire que malgré toute ces interventions les principaux responsables de ces actes ne pourrons pas réparer leur préjudices, a-t-il pointé, et on ne peut non plus faire face ou lutter contre le changement climatique.

 Pascal  Peduzzi d’ajouter : il est impératif que les hommes doivent s’adapté, en innovant de nouveau «  way of life « »  comme le développement durable, prôner l’économie verte  une manière de  contribuer a atténuer l’émulsion des gaz a effet de serre. {jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire