Bain de minuit : Oumou et Bigué Coulibaly rafraichies devant le juge

Oumou Sow, étudiante en coiffure, à peine entrée dans ses 20 ans, s’est donnée une autre profession. Résidant à Pikine Icotaf, la demoiselle est une adepte des virées nocturnes à la plage. Un loisir qui lui a valu une comparution, hier, devant la barre des flagrants délits de Dakar.

L’été arrive et les bains de minuit entrent dans la danse. Faisant des plages, un coin très prisé des baigneurs. Oumou Sow et Bigué Coulibaly, deux férues de bon temps, ont payé cher leur bain de minuit, avec une comparution devant la barre pour prostitution sans carnet sanitaire. Lors de laquelle, l’application de la loi pénale a été requise par le procureur et le juge du tribunal, après avoir signifié aux demoiselles leur délit.

Oumou et Bigué seront condamnés à 1 mois avec sursis. Pour le juge, les deux prévenues, en tant que des majeures, ont le droit de vendre leur corps, vu que cette profession n’est pas illégale dans notre pays. Cependant, sa pratique impose une certaine formalité à ses adeptes qui doivent se déclarer et suivre régulièrement l’état de leur santé, avec la détention d’un carnet sanitaire, sans lequel, elles tomberaient dans l’irrégularité.

 Ce qui est le cas d’Oumou Sow et Bigué Coulibaly. La première nommée a nié les faits, alors que le procès verbal fait état de 4 arrestations en son encontre, pour les mêmes délits. Sa coprévenue Bigué, née en 1988, ira dans la même veine, prétextant qu’elles ont été appréhendées dans un campement, à la plage de Malika, alors qu’elles habitent Pikine et, vers les coups de minuit. Refusant d’être une fille de joie, elle avancera qu’elle est un disciple de Bacchus. Et la nuit des faits, les limiers l’ont trouvée sur les lieux en train de prendre un pot, pour se changer les idées et l’ont embarquée. Oumou et Bigué étaient à la recherche d’air frais et se sont retrouvées devant le tribunal. Qui leur a conseillé de trouver un autre coin, plus adéquat pour se divertir et une autre heure, plus appropriée.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire