Babacar Mbaye ébouillanté par sa femme, sa grand-mère raconte les faits

ebout

Gnilane Thioune est toujours sous le choc. La grand-mère de Babacar Mbaye (ébouillanté avec de l’huile par sa femme Ndèye Diallo) ne digère pas cet acte de barbarie commis sur son petit-fils.
Trouvée chez elle à la Cité millionnaire de Grand-Yoff, gagnée par l’émotion, Gnilane Thioune explique sa version des faits « après le mariage qui n’a même pas duré un an, Babacar Mbaye a décidé d’aller vivre avec sa femme Ndeye Diallo à Yeumbeul. Cette dernière a attendu jusque dans la nuit du 19 au 20 novembre pour faire cet acte ignoble. Un acte qu’elle a sûrement bien planifié. Ndèye Diallo a attendu jusqu’ à ce que Babacar soit tombé dans les bras de Morphée pour lui verser de l’huile bouillante. C’est ainsi que Babacar a alerté ses voisins avec des cris de détresse dans la rue « elle m’a tué, elle m’a ébouillanté». C’est par la suite qu’il sera conduit à bord d’un taxi chez sa mère à la cité Soprim avant qu’on ne l’évacue à l’hôpital Général de Grand-Yoff. Après les premiers soins, il sera envoyé à l’hôpital principal, là les médecins se disent incapables de le soigner. Direction le Dantec, là-bas également les places pour l’y accueillir, manquées. Babacar sera ainsi ramené à l’Hôpital général de Grand-Yoff où il se trouve présentement».
Les causes n’ont toujours pas été élucidées. Le pourquoi, Ndèye Diallo a osé ébouillanter son mari, reste mystère et boule de gomme. La fille est toujours introuvable. Babacar Mbaye, dominé par la gravité du drame ne peut même pas ouvrir la bouche pour piper mot, Il est toujours en réanimation.
Babacar Mbaye, orphelin de père et soutien de famille âgé de 30 ans est un menuisier métallique, aujourd’hui il est entre la vie et de mort.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire