AUTOROUTE DE L’AVENIR DAKAR-DIAMNIADIO-AIBD

« Beaucoup d’avantages allant de la sécurité, de la rentabilité au gain de temps pour les transporteurs »

L’évolution de l’occupation des sols par l’analyse précise de l’organisation du territoire d’influence de l’Autoroute à péage et l’Accessibilité par la mesure du temps de parcours, c’est autour de ces deux axes qu’a tourné la journée de restitution des études de l’Observatoire socio-économique et environnemental de l’Autoroute de l’Avenir tenue hier jeudi par la SENAC SA en collaboration avec TSSDA(Territoires Sciences Développement en Afrique, une Association composée d’éminents professeurs d’Universités de l’UCAD et d’étudiants.

Depuis Octobre 2010 date de sa mise en place par la SENAC SA, L’Observatoire s’est fixé comme objectif de réaliser des études avec des thématiques en rapport à la construction et à la mise en service de l’Autoroute à péage.

Une occasion pour Cheikh N’diaye Teranga, le Président des transporteurs de soutenir que «Cet ouvrage nous a permis de gagner beaucoup d’avantages allant de la sécurité, de la rentabilité au gain de temps pour les transporteurs. Avant la construction de l’autoroute, un car de transport ne faisait que deux aller-retour en une matinée, mais aujourd’hui, nous faisons plus de cinq aller-retour entre Dakar et la banlieue ».

Le PDG d’Eiffage SA n’a pas manqué de magnifier ces études avant de rappeler « qu’Il s’agit de permettre aux populations de s’exprimer en faisant des constats qui permettront d’apporter les correctifs et pistes d’amélioration »

Cette journée a été une occasion offerte aux partenaires de l’Observatoire et à la communauté scientifique des moments d’échanges sur l’impact de l’Autoroute à péage mais aussi de disserter sur la conférence concernant le transport et la mobilité urbaine animée par M. Seydou Sy Sall en plus de la présentation de l’outil numérique AISTANABLE qui est un modèle de la future ville Durable.

Rappelons que des études sur le transport et la mobilité urbaine, la Dynamique foncière, les retombées économiques du chantier entre autres perceptions et attitudes vis-à-vis de l’Autoroute à péage ont été menées entre 2010 et 2012.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire