»Au Sénégal, retraite rime avec précarité » (Mamadou Racine Sy)

Le président du Conseil d’administration de la Caisse de sécurité sociale (CSS), Mamadou Racine Sy,a estime  ce mercredi après midi au cours d’une fête dédié aux retraites de l’IPRES [ Au Sénégal, retraite rime avec précarisation et pauvreté. Donc, si on améliore les instruments de prise en charge de la retraite, ça va, peut-être, les inciter à partir beaucoup plutôt, parce qu’ils auront envie de jouir de leur retraite, après des dizaines d’années consacrées à leurs entreprises}.

{L’exigence de performance est incontournable pour l’amélioration même des conditions de vie de manière générale ainsi que pour la garantie de la paix sociale au Sénégal et dans nos pays respectifs. Parce que sans paix sociale, il n’y a pas de développement}, a déclaré Mamadou Racine Sy. Pour le cas spécifique du Sénégal, M. Sy pense qu’il faut aller vers le rapprochement voire le regroupement des deux institutions que sont l’IPRES et la CSS. Selon lui, cela va permettre d’avoir un seul fichier d’immatriculation qui est commun à ces deux institutions.

{Dès lors qu’on a des droits à la CSS, on en a aussi à l’IPRES. Donc, quand vous cotisez à l’IPRES, vous devez obligatoirement cotiser également à la CSS. Ce qui n’est pas le cas au Sénégal », a-t-il fait observer. Donc, il faut qu’on ait un même système de recouvrement, d’immatriculation et d’information. Parce que dans le deux cas, il s’agit de gérer des adhérents et le Sénégal constitue une exception ; c’est une hérésie. Le Sénégal est le seul pays de l’Afrique de l’Ouest à avoir deux institutions qui fonctionnent séparément}, a-t-il précisé.

Le Secrétaire général du ministère de la Fonction publique, du Travail, du Dialogue social et des Organisations professionnelles, Mamadou Sow, a présidé les festivités.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire