Aïda Mbodji taxe Abdoulaye Daouda Diallo de « Thiouné » (nullard)…

aidaa

Elle avait disparu des médias, la revoilà qui refait surface. Elle, c’est Aïda Mbodji, la Présidente du Mouvement « Alliance nationale pour la démocratie/Saxal liguey ». La parlementaire était en tournée économique dans les quartiers périphériques de Mbacké, Aïda Mbodj a tiré à bout portant, sans retenue, sur le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, selon Dakarmatin.com.

Selon Aïda Mbodji, Abdoulaye Daouda Diallo s’est fixé un objectif de 4 millions d’électeurs aux prochaines élections. « Le ministre de l’Intérieur est un ‘thiouné’ (nullard)« , peste-t-elle. Elle poursuit: « cela fait longtemps que l’objectif des 4 millions d’électeurs a été atteint. On tirait, d’ailleurs, vers les 5 millions. Donc, si, lors des prochaines échéances électorales, il parle de 4 millions d’électeurs, c’est parce que celui-ci ne comprend rien, absolument rien du tout. c’est parce qu’il n’a pas pris en compte les citoyens qui auront 18 ans, avant les prochaines élections« .
D’après l’ex-Présidente du Conseil départemental de Bambey, « l’émergence », tant chanté par le régime actuel n’est que vain mot. « En attestent la situation des 4000 âmes vivant dans les quartiers périphériques de Mbacké qui sont laissées à elles-mêmes. Leur calvaire se passe de commentaire, parce qu’elles sont sans eau, sans électricité« , dénonce-t-elle. D’ailleurs, pour Aïda Mbodj, n’eut été l’entrepreneur Aliou Penda Diouf, qui, pour alléger la souffrance des populations desdits quartiers, fait tout pour les doter de panneaux solaires et de branchements hydrauliques, leur vie serait un véritable enfer. « Alors, dans ces conditions, que nul ne me parle d’émergence« , tranche-t-elle.
Elle a été accueillie comme une reine, selon nos confrères. Aïda Mbodji a offert un million F Cfa et un moulin à mil aux populations des quartiers périphériques de Mbacké qui, désireuses de lui rendre la monnaie de sa pièce, lui ont tendu la main. Et lui ont signifié qu’elles accrochent leurs espoirs sur elle. Moment, alors, choisi, par Aïda Mbodj, pour leur demander d’aller s’inscrire, massivement, sur les listes électorales. Elle s’est ensuite rendue à Lagane, dans les champs de Feu le Khalif général des Mourides, Serigne Saliou Mbacké.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire