Affaire Hiba Thiam : La sentence est tombée pour Dame Amar et ces coaccusés

La sentence est tombée dans l’affaire Hiba Thiam, du nom de cette jeune fille décédée, d’une overdose lors d’une soirée privée dans un appartement sis aux almadies, dans la nuit du 3 au 4 avril, en plein couvre-feu. Tous les prévenus sont désormais libres. Néanmoins, ils doivent allouer solidairement 50 millions aux parties civiles.

Diverses condamnations

Dame Amar et ses sept co-prévenus comparaissent aujourd’hui, au Tribunal Correctionnel de Dakar pour association de malfaiteurs, tentative d’extorsion, détention de drogue en vue de la consommation personnelle, entrave à l’action de la justice, non-assistance à personne en danger, violation du couvre-feu, entre autres délits.

Le tribunal a relaxé purement et simplement Louty Ba et Amadou Niane des faits pour lesquels ils ont été poursuivis. Quant au policier Lamine Diédhiou, il a été condamné à 6 mois avec sursis pour corruption passive.

Dame Amar, Papa Diadia Tall, Alia Bakir, Fatoumata Jacqueline Rigal alias Choupette, Djibril Ndiogou Bassène alias Nekh ont été condamnés à 6 mois ferme pour détention de drogue et non-assistance à une personne en danger. Une peine qui a été couverte par leur détention provisoire. Ils ont fait 10 mois de prison alors que le procureur en avait requis 8. Ils ont été relaxés pour les faits d’association de malfaiteurs.

En sus de la peine qui leur a été infligée, les condamnés doivent allouer, solidairement, aux parties civiles, c’est-à-dire à la famille de Hiba Thiam 50 millions de francs CFA alors que celle réclamait 1 milliard de francs CFA. La défense a annoncé qu’elle fera appel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire