Affaire Cour des Comptes : Mansour Faye en sursis…Son sort dépend de la…

Le rapport de la Cour des Comptes n’a pas encore fini de faire ses…comptes. Le ministre Mansour Faye, maire de Saint-Louis et beau-frère du Président Macky Sall peut encore souffler. Le Président de la République et son gouvernement sont en train de faire durer le suspense. Selon un expert, « La Cour des comptes devrait tenir une assemblée générale afin de statuer si elle devait transmettre au Procureur des informations à des fins de poursuites judiciaires…Et tant que la Cour des Comptes ne se réunit pas, le Procureur ne peut pas s’autosaisir ».

mansour
M. Mansour Faye p
Ainsi Mansour Faye et les autres ministres « voleurs » du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la Covid-19 (Fonds-Force-Covid) peuvent toujours compter sur le coude du Président…

Alors que le Président de la République Macky Sall peut lui-même épargner à la Cour des comptes, tout cet exercice. Des recommandations ont été faites dans le rapport, des sanctions disciplinaires ainsi que des poursuites judiciaires ont été demandées contre les uns et autres mis en cause dans le rapport. Macky Sall ne manifeste aucun signe qu’il est dans des dispositions de sanctionner tous les mis en cause…

Pendant ce temps, ces derniers, à l’instar de Mansour Faye se mettent à narguer le peuple qui réclame justice dans cette affaire. L’opposition, la société civile et les activistes comptent organiser de vastes manifestations et de mener des campagnes de sensibilisation au plan national et international, pour que tous ceux qui sont cités dans le rapport soient poursuivis. Tant, tout le peuple est convaincu que cette affaire comme toutes les autres vont être rangées aux oubliettes.

Or, cette affaire est des plus graves. Il s’agit d’un carnage, d’un pillage financier autour de fonds destinés à venir en aide aux populations démunies, aux secteurs d’activité en difficulté avec l’apparition de la pandémie. Mais voilà, il y en a des individus « sans foi ni loi » par qui ces fonds sont passés et qui ont décidé d’organiser leur « tong-tong ». Des milliards FCFA sont engloutis dans leurs comptes. Alors que tout le monde s’attend à ce qu’ils démissionnent ou qu’ils soient virés de leurs postes, en attendant que toute la lumière soit faite, eux se mettent à défier la Cour des comptes et toute la nation.

mansour fayeC’est le beau-frère du Président de la République, Mansour Faye qui montre la voie en se prenant à la Cour des comptes. « Si l’occasion m’est donnée, je ferai un recours. Je ne peux pas comprendre qu’on livre à la vindicte populaire, sur des bases non justes, d’honnêtes citoyens, des gens qui sont allés dans le Sénégal des profondeurs. Ça pose problème », a-t-il soutenu dans une interview parue à L’Observateur.

Outre lui Mansour Faye, son DAGE est lui aussi nommément cité dans le rapport. Et Mansour Faye peut voler à son secours, en indiquant toujours à travers dans les colonnes de L’Observateur : « Au-delà du DAGE, c’est moi-même qui suis visé en réalité. J’ai suivi le processus du début à la fin parce que les questions de transparence sont importantes pour moi. Qui touche le DAGE me touche. Par devoir moral, je ne peux accepter qu’on accuse quelqu’un qui n’a rien fait. En plus un collaborateur qui a travaillé d’arrache-pied pour arriver à ce résultat. » Mansour Faye a craché le morceau. Rien ne lui arrivera dans cette affaire.

Comme si le statut de beau-frère du Chef de l’Etat fait de lui, un homme intouchable. Il a surement reçu des garanties quelque part. Qui plus est, il est conforté à présent par l’attitude du Président de la République Macky Sall sur cette affaire. Et Macky Sall a trouvé le moyen de faire échapper à son beau-frère, les rigueurs de la LOI. Tant que la Cour des comptes n’organise pas son Assemblée générale pour demander l’ouverture d’une information judiciaire, alors aucune poursuite ne va être engagée. Puisque le Procureur ne peut s’autosaisir dans cette affaire de la Cour des Comptes.

De plus en plus de Sénégalais sont devenus pessimistes quant à la suite qui va être donnée à cette affaire. En bref, l’affaire des fonds covid va s’éteindre comme tous les autres scandales au Sénégal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire