ActeIII de la décentralisation : Le Cirsem « agrée » Macky

Le Comité dit des intellectuels républicains pour le suivi des engagements et de la massification de l’Apr (Cirsem) est formel : « L’acte III de la décentralisation n’est pas une œuvre ex nihilo ».En se prononçant sur le nouveau code des collectivités locales, récemment adopté par l’Assemblée nationale et censé restructurer l’organisation territoriale du Sénégal, ces militants du parti au pouvoir ont tenu en effet à rappeler, par le biais d’un communiqué, « qu’en plus de l’expérience du président de la République Macky Sall dans la gestion locale, la communalisation (transformation de toutes les communautés rurales en communes) l’évaluation des politiques de décentralisation et l’étude de faisabilité de la création de conseil départemental sont des engagements contenus dans le programme Yonnu Yokkuté».

Pour autant, les membres du Cirsem soutiennent mordicus que c’est dans cette optique de concrétisation des engagements du Président Macky Sall qu’on a abouti à la mise en place de cadres cohérents pour partager et structurer la réforme.

Ainsi en est-il du comité de pilotage composé de tous les acteurs de la politique de décentralisation, du comité technique composé de trois commissions thématiques, de l’installation de cadres régionaux de partage de la reforme de la décentralisation dans toutes les régions du Sénégal.

Dans la même veine, le comité dit des intellectuels républicains pour le suivi des engagements et de la massification de l’Apr (Cirsem) a rappelé que des concertations sur l’acte III de la décentralisation ont eu lieu « après le rapport du comité de pilotage avec tous les acteurs politiques qui ont bien voulu répondre à l’invitation du président de la République avant le passage du document à l’Assemblée nationale ».

Ces constats ayant été faits, ces responsables de l’Apr ont fini par inviter, dans leur texte, tous les acteurs politiques, les membres de la société civile à aider le président de la République Macky Sall à mettre en œuvre sa vision « qui est d’organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable à l’horizon 2022 ».{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire