Accidents à Tambacounda: 83 morts et 505 blessés enregistrés

atamb

En 2016, 263 cas d’accidents dont 83 morts et 505 blessés ont été répertoriés à Tambacounda de janvier à novembre, lors d’un atelier initié par la Direction des transports routier. Un bilan macabre qui pousse le gouverneur de la région, El Hadji Bouya Amar, à mettre en cause la responsabilité des transporteurs. Ces responsables du secteur dénoncent la recrudescence des accidents sur le corridor Dakar- Bamako et imputent la responsabilité à l’Etat.

Face à la recrudescence des accidents de la circulation, le gouverneur de Tambacounda s’est appesanti sur la responsabilité des transporteurs et des chauffeurs d’automobiles. En effet, pour l’année 2016, à l’exception du mois de décembre, la région de Tambacounda a enregistré 263 accidents, 83 morts et 505 blessés  sur le tronçon de 120 kilomètres.  » Vous voyez que la route est devenue un cimetière au niveau de Tambacounda », soutient El Hadji Bouya Amar dans le journal WalfQuotidien.

Pour pallier  cette situation, le gouverneur assure que «  l’Etat a pris de mesures fermes qui visent à sécuriser le transport et aussi à mieux l’organiser  » et ses mesures sont le permis à point, la numérisation des titres de transport et permis de conduire, etc.  » Le facteur humain a toujours été le principal  problème au niveau de la sécurité routière . Nous avons beau communiquer et sensibiliser mais les chauffeurs, les conducteurs font preuve parfois d’une indiscipline notoire sur les routes « , s’indigne t-il.

Selon Mamadou Kairé, secrétaire général de l’Union régionale des transporteurs de Tambacounda,  » les accidents sont imputables en partie à l’Etat, parce qu’il stipule, à chaque fois, le slogan « tolérance zéro », mais sur le plan de l’application rien n’est fait ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire