Abdoulaye Wade prépare un coup d’éclat pendant la visite du Président Sall en Paris !

bigne

Le Conseil constitutionnel sénégalais a confirmé lundi sa décision d’autoriser le président sortant Abdoulaye Wade à briguer un troisième mandat à la tête du pays lors de la présidentielle du 26 février. La visite officielle en France du Président Macky Sall du 18 au 23 décembre 2016, n’est visiblement pas du goût de Me Abdoulaye Wade qui selon Afrique Confidentielle, tente un sabotage depuis Versailles. Le Pape du Sopi n’a pas eu, en 12 ans, l’honneur diplomatique que son prédécesseur a obtenu de la France en 4 années.
Le leader du Parti démocratique sénégalais a décidé de «jeter du sable sur le couscous». Pour cette mission, il a choisi un de ses militants dévoués nommé Meissa Touré. Un jeune «Wadiste» qui se vante partout dans Paris d’avoir reçu de l’argent du père de Karim pour faire un coup d’éclat pendant la visite du chef de l’Etat Macky Sall prévue du 18 au 22 décembre 2016. La même source (afrique confidentielle) nous renseigne que les services français compétents sont aux trousses du jeune libéral car, il est sans-papiers. Encore une fois Wade a fait le mauvais choix. Il n’a pas vérifié si son homme de main offrait toutes les garanties nécessaires.
En France tout le monde a le droit de s’exprimer librement mais dans le cadre bien défini par la loi. Manifester oui, troubler l’ordre public, non. Encore moins le bel ordonnancement d’une visite d’Etat qui devrait rendre fiers tous les amis de la France et du Sénégal.
Les Champs-Elysées, déjà en habit de lumière en cette période de fête vont être parés des couleurs franco-sénégalaises. Deux pays se retrouvent pour célébrer une longue histoire commune avec ses hauts et ses bas mais qui lie à jamais deux peuples.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire