276 partis et mouvements politiques au Sénégal, trop c’est trop !!!

app

La politique en son sens plus large indique le cadre général d’une société organisée et développée, plus précisément, elle renvoie à la constitution et concerne donc la structure et le fonctionnement (méthodique, théorique et pratique) d’une communauté, d’une société, d’un groupe social. Elle porte sur les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de cette société, ses rapports internes et ses rapports à d’autres ensembles. Elle est donc principalement ce qui a trait au collectif, à une somme d’individualités ou de multiplicités. C’est dans cette optique que les études politiques ou la science politique s’élargissent à tous les domaines d’une société (économie, droit, sociologie, etc.) ;

Dans une acception beaucoup plus restreinte, la politique se réfère à la pratique du pouvoir, soit donc aux luttes de pouvoir et de représentativité entre des hommes et femmes de pouvoir et aux différents partis politiques auxquels ils peuvent appartenir, tout comme à la gestion de ce même pouvoir.
La politique est le plus souvent assortie d’une épithète qui détermine sa définition : Il s’agit de stratégie politique par exemple pour expliquer comment elle se situe dans une perception combinatoire et planifiée de nature à lui faire atteindre ses objectifs.
Mais ce qui se passe au Sénégal est décidément incroyable, le milieu politique a accueilli récemment 2 nouveaux partis en plus des 274 autres, ce qui marque le nombre 276 sur le compteur du ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo.
La République du Sénégal est un pays de l’Afrique de l’Ouest, bordé par l’océan Atlantique à l’ouest, la Mauritanie au nord, à l’est par le Mali, la Guinée et la Guinée-Bissau au sud.
Si on observe bien la carte de l’Afrique, le Sénégal est en forme de nez donc c’est un petit pays par rapport au Nigeria ou à l’Afrique du Sud.
Depuis l’indépendance jusqu’à nos jours, le pays n’a enregistré que 4 présidents de la Republique (Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade, Macky Sall), 4 premières Dames (Colette Hubert Senghor, Elisabeth Diouf, Viviane Wade, Mariéme Faye), 12 Premiers ministres (Abdou Diouf,Habib Thiam, Moustapha Niasse, Mamadou Lamine Loum, Mame Madior Boye, Idrissa Seck, Macky Sall, Cheikh Adjibou Soumaré, Souleymane Néné Ndiaye, Abdoul Mbaye, Aminata Touré, Mahammad Boun Abdallah Dionne), 11 présidents de l’assemblée Nationale (Lamine Guèye, Amadou Cissé Dia, Habib Thiam, Daouda Sow, Abdoul Aziz Ndaw, Cheikh Abdoul Khadre Cissokho, Youssou Diagne,Pape Diop, Macky Sall, Mamadou Seck,Moustapha Niasse)
Si le nombre de partis politiques, légalement constitués au Sénégal, atteint un record de 276 partis et mouvements en 2016, il y a lieu de se demander où est la valeur ajoutée des partis dans la bonne marche du pays.
Le Sénégal demeure l’un des pays d’Afrique au monde qui a le plus grand nombre de partis politiques et continue ainsi de nous apporter que des surprises au quotidien et zéro francs sur le panier ménagère comme toujours .
Des partis qui naissent comme des champignons et on se pose ainsi la question de savoir si la multiplicité des partis est seulement signe d’une bonne démocratie ou d’une mauvaise politique sénégalaise.
Et comme dirait l’autre, trop de partis tuent les partis…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire