2 09 2014
Bannière
Accueil Sport L'Allemagne enfonce les Pays-Bas

Archives

L'Allemagne enfonce les Pays-Bas

L'Allemagne a mis un pied en quart de finale de l'Euro en battant les Pays-Bas (2-1). Les Oranje ont eux un pied dans l'avion du retour. La Mannschaft n'aura besoin que d'un point face au Danemark pour sortir en tête. Les Néerlandais devront battre le Portugal et espérer une victoire allemande.

 

L'Allemagne touche au but. Et les Pays-Bas ont quasiment touché le fond. En s'inclinant devant les Allemands (2-1) dans le choc du groupe B, les Néerlandais, déjà battus par le Danemark, sont au bord de l'élimination de l'Euro 2012. Il leur faudra un succès par deux buts d'écart lors du dernier match face au Portugal, conjugué à une défaite du Danemark devant l'Allemagne, pour rester en course dans une compétition dont ils étaient présentés comme des favoris. Un statut dont la Mannschaft a su mieux s'accommoder. Avec six points, les Allemands sont parfaitement entrés dans leur tournoi et pourraient être en quarts même en cas de défaite face aux Danois.

Si les Pays-Bas en sont là, c'est surtout parce qu'ils n'ont pas su gérer le cas Mario Gomez. Le buteur du Bayern Munich avait déjà donné la victoire à l'Allemagne face au Portugal (1-0). Contre des Néerlandais franchement attentistes en défense, il s'est carrément offert un doublé. A la réception d'un ballon glissé par Bastian Schweinsteiger, Gomez a réussi le contrôle orienté parfait avant de battre Maarten Stekelenburg d'une frappe croisée du pied droit pour l'ouverture du score (1-0, 24e). Il a ensuite doublé la mise, toujours sur un service de Schweini, d'une frappe croisée puissante déclenchée du côté droit de la surface (2-0, 36e). Un troisième but au cours de cette Euro 2012 qui lui permet de rejoindre le Russe Alan Dzagoev en tête du classement des buteurs. Et surtout de sécuriser encore un peu plus sa place de titulaire au détriment de la légende Miroslav Klose.

Auparavant, les Néerlandais avaient eu une opportunité d'ouvrir la marque par Robin van Persie, tombé sur un Manuel Neuer des grands soirs (7e). A part ça, les vice-champions du monde n'ont pas montré grand chose. Sauf Stekelenburg, décisif devant Schweinsteiger (45e) et à deux reprises devant Mats Hummels (51e). Pour ce qui est du secteur offensif, il a fallu attendre les entrées de Rafael van der Vaart et de Klaas-Jan Huntelaar à la reprise pour voir du mieux. Neuer a d'abord dû s'employer devant van Persie (58e), avant de voir un premier tir de Sneijder manquer le cadre, puis un deuxième renvoyé par un Jerome Boateng qui n'a pas hésité à se sacrifier. Le portier allemand a fini par s'incliner sur un exploit individuel de van Persie, conclu par une frappe puissante (2-1, 73e). Derrière, l'Allemagne a plié mais n'a pas rompu. Pour avoir su tenir son avantage jusqu'au bout, la Mannschaft pourra aborder sereinement son dernier rendez-vous du premier tour. Pas comme les Oranje.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité