24 04 2014
Bannière
Accueil Société Environnement

Archives

Gestion des ressources naturelles dans les zones arides et semi-arides du pays ‘’Bakel’’ la cible

L’atelier national de clôture et de partage des résultats du projet ‘’Initiatives pilotes de micro Irrigation et de gestion durable des terres dans le département de Bakel’’ a eu lieu ce jeudi, dans la commune d’arrondissement de Fann-PointE. Cet atelier national, organisé par Enda LEAD Afrique francophone a servit de cadre pour présenter aux participants, les résultats obtenus au terme de trois années de mise en œuvre du projet. Le but de l’atelier est de permettre ‘’de restituer les résultats obtenus, en termes de réalisations et de leçons apprises, et d’autre part, de partager des expériences de projets agricoles réalisés par d’autres acteurs de développement dans d’autres localités du pays’’. Ce projet a été financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) pour une durée de trois ans (2010-2013) sous l’exécution du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

 
L’état prévoit 1,7milliard francs CFA, pour sortir le quartier BEN BARAK des inondations

Le ministère de la Restructuration et de l’Aménagement des zones d’inondation (MRAZI), a organise, en partenariat avec la coopération britannique (Fonds BRACED), ce mardi dans la commune d’arrondissement de Sacré-Cœur, un atelier de réalisation d'un projet pilote sur la gestion des eaux pluviales et usées et des déchets solides au quartier de Ben Baraque, dans la commune d’arrondissement de Yeumbeul Nord (banlieue de Dakar).Ce conclave deux jours, s’inscrit dans le cadre de la restructuration des zones d’inondation.

 
Nous allons restaurer l’écosystème d’habitat pour permettre aux poissons de revenir[Autorité]

[Nous voulons restaurer l’habitat marin, parce que les habitats des juvéniles sont aujourd’hui dégradés. Cette restauration doit être faite à plusieurs niveaux. D’abord, il y a le nettoyage des fonds marins par le prélèvement des filets. Ces derniers se sont toujours perdus et restent jusqu’à présent au fond de la mer. Il  y a aussi la question du dépôt de récifs artificiels dans les zones d’habitat des juvéniles qu’il faut prendre en charge], fait savoir, Haïdar El Ali le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes du Sénégal, ce mardi, dans la commune d’arrondissement de Fann-PointE, à l’occasion de l’ouverture de la 2e édition des Journées scientifiques sur le littoral,  tenue à l’Ucad sur le thème : « Vulnérabilité et résiliences des écosociosystèmes littoraux ouest-africains ».

 
Code pastoral: Aliou Samba Ba, salut la démarche du gouvernement

La Réponse à une vieille doléance des associations d’éleveurs du pays, la démarche entamée par les services de Aminata Mbengue Ndiaye ne convainc toutefois pas Aliou Samba Ba, président du Réseau des organisations d'éleveurs et pasteurs d'Afrique. Selon M.Ba,qui s’exprimait, ce mardi après midi, dans la commune d’arrondissement de Dakar-Plateau,  a la clôture d'un atelier de deux jours de "scenario planning" pour la réactualisation du Plan stratégique du Réseau créé en 2003 et qui regroupe sept pays africains (Bénin, Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal). «Que la complexité des enjeux du foncier pastoral ne permet pas en six mois de réaliser un consensus élargi à l’ensemble des acteurs».

 
Sénégal-Afrique-Agriculture: Réduire les pesticides et diversifier les cultures

Le représentant de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Sénégal, Vincent Martin, a souligné lundi dans la commune d’arrondissement de Dakar-Plateau, a l’ouverture dune consultation régionale en vue de faciliter le renforcement de la coopération entre le Comité sahélien des pesticides et les Autorités nationales désignées (AND) dans la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam dans les pays du Comité permanent inter Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), à l'initiative de la FAO, l'importance de la réduction des pesticides et la diversification des cultures dans les exploitations agricoles pour offrir aux petits agriculteurs la possibilité de disposer de sols de qualité.

 
Le Gouvernement veut s’appuyer sur la géomatique, pour trouver des solutions aux inondations

La commune d’arrondissement de Ngor-Almadies a abrité, ce mercredi, le lancement officiel du Plan national géomatique (Png).Le Plan national géomatique du Sénégal, financé par la coopération canadienne à hauteur de quatre milliards de FCfa, est devenu une réalité. L’objectif est de doter les citoyens des outils opérationnels qui permettent d’organiser, diffuser et mettre à jour l’information géographique sous forme numérique et de présenter de façon globale la situation géomatique au Sénégal en vue de créer un consensus sur la mise en œuvre du Plan national de la géomatique (PNG).

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 43

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité