5 09 2015
Bannière
Accueil Société Education

Archives

Pourquoi Me Yérim Thiam ment ?…Il ment à Macky, il ment au peuple et se ment à lui-même…

L’avocat Yérim Thiam qui défend l’Etat du Sénégal dans l’affaire Karim Wade est le plus grand menteur du Sénégal. Cet homme qui n’a jamais pu prouver que l’Etat du Sénégal a subi un préjudice dans le cadre de la traque des biens mal acquis et qui n’a jamais osé montrer un seul bien appartenant à Karim et obtenu illégalement, c’est cet homme qui veut rétablir un honneur que le Sénégal n’a jamais perdu. Présent à Genève pour rencontrer le groupe de travail, l’avocat-menteur a déclaré à la RFM ce qui suit : « Nous sommes allés rétablir l’honneur du Sénégal. L’Etat du Sénégal n’est pas un Etat voyou »…

 
Macky s’en fout de l’ONU, de la CEDEAO…les marabouts du pays, il s’en moque…

L’ONU est au courant de ce qui se passe au Sénégal sur les détentions arbitraires dont sont victimes les prisonniers politiques. Un danger pour la paix et pour la stabilité dans un pays cité toujours en exemple pour sa démocratie. Le président Macky Sall et son régime préfèrent fermer les yeux sur l’avis du groupe de travail des nations unies qui condamne fermement le Sénégal sur la détention arbitraire de Karim Wade. Le mal qui est source des malheurs en Afrique, c’est la dictature et Macky Sall, depuis seulement trois années au pouvoir, est condamné par la communauté internationale à travers le rapport du groupe de travail des nations unis comme étant le chef d’un régime qui emprisonne arbitrairement.

 
Remaniement annoncé…Des ministres chez les marabouts pour « attraper » Macky et Marème

La Première Dame Marème Faye Sall a intérêt à rassembler son armée de marabouts pour protéger son époux Macky Sall contre les « marabouteurs et marabouteuses ».Ils sont nombreux les politiciens qui aujourd’hui, ne dorment plus que d’un seul œil. Depuis que la question d’un remaniement ministériel est évoquée, c’est le branle-bas dans le camp présidentiel. Si certains pensent qu’il faut poser des actes forts pour taper dans l’œil du Président, d’autres activent des lobbies religieux ou ethniques ou font appel à des féticheurs grassement payés pour entrer dans les bonnes grâces du Président de la République. Ceux qui ne sont pas trop sûrs de leur activisme politique ou de leurs compétences, se réfugient derrière des féticheurs pour garder leur poste ministériel.

 
En colère, la mer fait des dégâts à Hann montagne, Bargny et sur la Corniche Est

A Grand-Mbao plus précisément au quartier de Djobène, c’est la catastrophe. Les lieux sont envahis  par la mer. Les cimetières et mosquées, de même qu’une dizaine de maisons, sont aussi touchés. Impuissantes, les populations demandent un site de recasement.  Hann montagne n’est pas aussi épargnée. 30 maisons emportées ce dimanche, une dizaine d’habitats ont été décomptés ce matin. Cela a commencé hier avant la prière du Crépuscule.

 
UCAD-FLSH : les étudiants exigent le report des élections des amicales

La coalition jaune de la Faculté des lettres et des sciences humaines (Flsh) exigent le report des élections des amicales prévues ce 31 août. Ils estiment que le moment n’est pas opportun. La plupart des étudiants sont rentrés chez eux. La coalition jaune dit non à l’organisation des élections des amicales prévues ce 31 août et exigent un report. Selon ces étudiants, les conditions ne sont pas réunies pour la tenue de ces élections. La coalition jaune de la FLSH de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) a tenu ce matin un point de presse. Pour eux, le 31 août coïncide avec la fermeture du campus social. L’électorat risque d’être partiel.

 
Le duo infernal…Macky blesse le peuple…Et You endort le peuple

Macky frappe… Les trois années au pouvoir de Macky Sall ont étés fortement marquées par les exactions de son régime contre ceux qui le contestent, étudiants et journalistes y compris. Le Sénégal n’est plus ce pays ou rayonnait la liberté, il est devenu un Etat qui favorise la dictature. Macky Sall emprisonne ses opposants politiques et, les manifestations du peuple, pour dénoncer ses atteintes aux droits de l’homme, sont interdites injustement et cela ne repose sur aucune base juridique. Dans le quotidien des sénégalais, depuis que Macky Sall est au pouvoir, le rythme imposé par son régime se traduit par la répression, emprisonnement sur emprisonnement et remaniement sur remaniement…Sinon comment expliquer qu’un président élu avec plus de 65% des voix, se lance, trois années après, dans un débauchage de politiciens vomis et bannis par le peuple, en vue de sa réélection en 2017 ?

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 83

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité