29 05 2015
Bannière
Accueil Société Education

Archives

Les enseignants suspendent à nouveau leur mot d’ordre de grève mais…

Cela n’en finit plus. Après la levée du mot d’ordre de grève décrétée jeudi dernier avant le volte-face de Mamadou Lamine Dianté et Cie dès le lendemain vendredi, le syndicat des enseignants vient encore de reculer. Ils invitent les élèves à regagner les classes demain à travers une suspension provisoire de leur plan d’action. Ce, pour appeler «le gouvernement à la concertation». Mais «cette fois-ci pour un dialogue sincère et franc. Sinon, nous nous réservons le droit de reprendre le mot d’ordre de grève à partir de plans» tels que «le boycott des examens, la rétention des notes du deuxième semestre» voire «une école morte,…», posent les enseignants.

 
1er mai 2015 Fête du travail : DDD demande que l’état s’acquitte de ses engagements

Pour célébrer la fête du travail, ce vendredi 1er mai 2015, l’Union démocratique des travailleurs de Dakar Dem  Dikk  a convié la presse pour faire part de leurs préoccupations.  Profitant  de   la journée qui leur est dédié, les travailleurs dudit syndicat n’ont pas mis de gang pour mettre à nus les  difficultés auxquels ils font face. {Chaque  année il doit nous verser 6milliards mais nous ne percevons que  4 milliards  de Fcfa.  Nous voulons que l’Etat s’acquitte de ses engagements vis à vis des travailleurs de Dakar dem dikk parce que nous avons l’intention d’en faire un Sénégal dem dikk}, souligne, Mamadou Goudiaby,le  secrétaire général. Pour ajouter que nos préoccupations  c’est d’abord les compensations parce que nous sommes riches tout en étant pauvres. L’Etat  du Sénégal nous doit 21 milliards.

 
Les raisons du clash entre l’Etat et les enseignants…C’est encore plus grave qu’on ne le pensait…

L’impossible entente entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants n’est pas lié au seul problème de l’indemnité de logement. Le malaise est plus profond. Le clash entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants qui paralysent le système éducatif est expliqué, à tort ou à raison, par la radicalisation des grévistes ou la logique de confrontation dans laquelle s’est inscrit l’Etat.

 
Macky transforme les Sénégalais en éternels danseurs et fêtards…Dakar ne dort pas, You aussi

Macky Sall et son régime traverse une crise scolaire qui risque de se transformer en année blanche. Et ce n’est pas uniquement le système éducatif qui est atteint. La crise est vécue quotidiennement par le goorgoolu Sénégalais qui préfère noyer son chagrin et son désespoir dans la danse. On aime danser et faire la fête au Sénégal comme dans tout le reste de l’Afrique. Mais avec le régime de Macky Sall le Sénégal bat le record en termes de fêtes et autres soirées de gala.

 
Macky bat tous les records des présidents du Sénégal :

le plus riche et le champion des emprisonnements politique

Macky a battu le record des superlatifs relatifs en tant que président du Sénégal…C’est le « plus » en tout. Tout d’abord, il est le président le plus riche. Au départ sa fortune était estimée à plus de 8 milliards mais lors de sa dernière conférence de presse, il l’a nié. Mais la comparaison avec les autres présidents est édifiante.

 
Lutter contre le déficit criard de professeurs de Mathématiques, FASTEF s’érige en bouclier

{Si le pays règle le problème de l’enseignement des Mathématiques, il n’y aura plus rien à faire, car les Mathématiques c’est le langage de la nature qu’on a rendu accessible}, fait savoir, le professeur Moustapha Sokhna, chef du département de mathématique  de la Fastef, ce lundi à l’ouverture d’un séminaire international, sur le thème : Enjeux et défis de l’enseignement de la géométrie, organise du 27 au 30 avril, par  le Faculté des Sciences et Technologies de l'Education et de la Formation (FASTEF), en collaboration avec l’université de Montréal.

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 76

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité