2 05 2016
Bannière
Accueil Société Education

Archives

Entre Aliou Sow et Mamadou Lamine Kéita, l’histoire de succession ne date pas d’aujourd’hui…

Entre  les anciens ministres de la jeunesse du régime libéral, Aliou Sow et Mamadou Lamine Keita, la  guerre de succession ne date pas d’aujourd’hui. Elle remonte au 19 juin, date de la composition du gouvernement dirigé par Cheikh Hadjibou Soumaré  promu  presqu’ à la  surprise de certains, au  poste premier ministre du Sénégal, en remplacement de Macky Sall  qui venait, en sa qualité de directeur de campagne, de faire réélire Me Abdoulaye Wade pour un second mandat. Dans la liste du gouvernement de Cheikh Hadjibou Soumaré,  l’absence du nom de Aliou Sow a  aussi surpris plus d’un.

 
Année blanche ou invalide…Lourde responsabilité que personne ne veut : le ministre et….

…………….. les syndicats fuient

Le syndrome d’une année blanche ou invalide! C’est la lourde responsabilité que   personne ne veut qu’elle soit collée à sa carrière politique ou professionnelle. Le   gouvernement n’en veut pas. Les syndicats d’enseignants pareille.  Puisqu’il   y’a déjà   un   précédent en 1988  qui renvoi à un  régime où à  des noms de   personne.  Si le ministre de l’éducation clame haut et fort qu’«Une année blanche ou invalide n’est pas possible »,  les syndicalistes,   par  la   voie de Mamadou Lamine Dianté le prend  pour responsable des  perturbations. D’un côté tout comme l’autre on  s’accuse mutuellement.

 
Kédougou : La mortalité infantile tend vers la baisse

Le projet Informed Push Model de l’ong Intra health a procédé ce mardi 12 avril 2016 à l’accréditation des agents et structures qui ont contribué à la réduction de la mortalité maternelle et infantile dans la région de Kédougou entre 2014 à nos jours.

 
«Je veux travailler avec les populations je ne suis pas venu pour faire la guerre»-G. Khayat

Un scandale foncier oppose les habitants de 14 villages dont Ouassadou à Gilbert Khayat qui, pour exploiter son domaine, leur interdit de cultiver sur les 1354,5 ha de terres, correspondants à 43,37% de son domaine. Pour mieux expliquer, il est revenu sur cette affaire, Gilbert Khayat, a fait savoir, lors d’une conférence de presse, ce samedi après midi, dans la commune de Mermoz-Sacre-Cœur, qu’il est impossible que l’Etat du Sénégal ait eu à réinstaller ces populations sur les titres fonciers de son père car, à son avis il y a pour cela une procédure à respecter, ce qui n’est pas le cas. Fils de Ibrahim Khayat, le promoteur du «Ranch de Ouassadou» (Rdo Sarl) revendique les ti­tres fonciers qu’il a hérités.

 
Barthélémy Dias gagne son procès contre Bougane Gueye et les 21 autres publicitaires

Barthelémy Dias a gagné son procès face aux 22 régies publicitaires. Le juge a rendu son verdict, hier et l’a tout bonnement relaxé. Ainsi les responsables des régies publicitaires ont été déboutés, aucune réparation ne leur sera allouée. « On m’avait taxé de bandit, de tous les noms, mais aujourd’hui (hier), le tribunal m’a donné raison dans cette affaire qui m’opposait aux propriétaires des panneaux publicitaires », a déclaré Barth. Pour rappel, le maire de Mermoz-Sacré-Cœur avait fait détruire des panneaux publicitaires qui se trouvaient dans son périmètre communal.

 
Tourisme: Le Sénégal oriental, du tourisme hors des sentiers battus

Le Sénégal oriental est l’une des zones où il fait le plus chaud dans le pays, et cela que cet soit en été comme hiver. La région est frontalière avec la Guinée, et y est relié par une route qui conduit aussi jusqu’au Mali. Jovago vous fait découvrir l’une des plus belles régions de ce qui était autrefois l’empire du Mali.

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 95

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité