30 01 2015
Bannière
Accueil Société Education

Archives

Bibo Bourgi: «J’avais 21 ans à la naissance de Karim Wade. Et j’ai créé ma première société à 21 ans

C’est un Bibo Bourgi très déterminé qui a fait face à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Et c’est pour dire qu’il n’a jamais été le prête-nom de Karim Wade.«Depuis deux ans, comment peut-on continuer de penser que Karim Wade pouvait m’apporter quelque chose. Il ne pouvait rien m’apporter, surtout pas des terrains et des sociétés. J’avais 21 ans à la naissance de Karim Wade. Et j’ai créé ma première société à 21 ans. Je ne suis pas un homme qui joue les deuxièmes rôles», a déclaré Bibo Bourgi, pour expliquer qu’il n’a été le complice de Karim Wade en quoi que ce soit.

 
Mise à niveau des journalistes sur les procédures, qui encadrent la commande publique

{Il faut davantage travailler à renforcer la transparence dans la passation des marchés publics et permettre l’accès à l’information. On a constaté que, dès qu’on parle de passation de marchés publics, on sent une résistance. Il faut vaincre cette résistance à travers la bonne communication}, a dit d’emblée, Ibrahima Dème, directeur de la promotion de la Bonne gouvernance, ce mardi, d’un atelier de partage sur les marchés publics, organisé par le ministère de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Promotion de la Bonne Gouvernance, à l'intention de journalistes.

 
Diafra Sakho est un traître : il a trahi son pays pour de l’argent

C’est la première fois qu’un joueur sans foi ni loi, trahit son pays pour de l’argent. Il a préféré l’argent à son pays. Annoncé blesser et indisponible sur une longue période, Diafra Sakho a rejoué et marqué ce dimanche avec son club West Ham lors du match de FA Cup contre Bristol City (0-1). Et pourtant ce Sénégalais devrait être en Guinée Equatoriale pour défendre l’honneur de son pays. Une honte pour tout un pays qui s’est fait avoir par une équipe anglaise, West Ham.

 
Niasse doit partir pour injures faites devant toute la nation : indigne d’un président

Le grave spectacle de l’AFP durant lequel Niasse a lancé des insanités injustifiables et indéfendables se tenait dans un hôtel et non à l’Assemblée nationale et c’était une rencontre essentielle politique. Mais Niasse est aussi Président de l’Assemblée nationale, deuxièmement personnalité de la République. Partout, il incarne l’Institution, devenant la personnalité en qui se lit tout le peuple que représentent les députés qu’il dirige. Malheureusement, avec lui, le Sénégal a maintenant un Président de l’Assemblée nationale qui insulte.

 
Macky parle d’Etat de droit au moment où la CREI brûle…Le juge Henry sème le désordre

Macky Sall est le plus grand farceur de la terre. Pendant que sa Cour de Répression de l’Enrichissement illicite brûle, Macky Sall parle d’Etat de droit. A l’ouverture de l’audience solennelle des cours et tribunaux, le chef de l’Etat, Macky Sall, a réaffirmé, jeudi à Dakar, sa volonté de soutenir l’ensemble des réformes allant dans le sens du renforcement de l’Etat de droit au Sénégal.

 
Journée de signature de conventions UCAD-ENTREPRISES

Apporter les reformes nécessaires pour une évolution de son offre de formation vers une approche plus professionnelle et apte à assurer l’insertion des diplômés. L’UCAD dans le cadre de l’objectif3 de son CDP « Renforcement des liens avec le milieu du travail » a décidé de nouer des relations avec le Entreprises et Organisations diverses en vue de faciliter une plus grande implication du monde du travail dans la définition des curricula et les processus d’enseignements apprentissage. C’est ce qui explique la célébration ce mercredi de la journée de signature de conventions UCAD-Entreprises.

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 71

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité