22 08 2014
Bannière
Accueil Société Associations et Religions

Archives

LE PROCÈS KARIM WADE OU LE NAUFRAGE MACKY SALL

Ils sont tous les deux présidents. L'un de la République, l'autre de la Cour spéciale chargée de juger Karim Wade. De Macky Sall ou de HenriGrégoire Diop, difficile de dire qui est véritablement l'avatar de l'autre. Si le premier symbolise le triomphe de l'incompétence sur l'amateurisme, le second semble plutôt relever de l'erreur de casting. Ses interventions plus qu'approximatives à l'ouverture du procès ont poussé nombre d'observateurs à se demander comment un si haut et si brillant magistrat, réputé pour sa rigueur, à t-il à ce point, pu manquer d'épaisseur rhétorique et de maîtrise des règles procédurales, dans la conduite d'une des plus grandes affaires politico-judiciaires du Sénégal post indépendant?

 
Caravane de sensibilisation de la protection civile pour stopper les Noyades

Le ministère de l’Intérieur et la direction de la protection civile ont procédé ce samedi, dans la commune d’arrondissement de Yoff, au lancement de la caravane de sensibilisation pour le respect des consignes dans les lieux de baignade et traversée par embarcation. La cérémonie a eu lieu à la plage de la Bceao de Yoff. Les chiffres sont alarmants. Sur 163 cas de noyade notés à la période du 1er janvier au 24 juin 2014, 169 victimes sont recensés où les 145 sont décédés. Seules 24 personnes sont vivantes. Une situation jugée inadmissible par les autorités étatiques.

 
Polémique autour de l’article 11 de l’ordre des avocats:

Un ancien ministre est-il un agent de l’Etat?

Les robes noires dans la défense de leurs clients se sont heurtées à une «question préjudicielle»relative à leur qualité à plaider pour ou contre l’Etat du Sénégal. Ainsi, les avocats de l’Etat du Sénégal ont soulevé l’irrecevabilité de la constitution d’avocats de la part d’anciens membres du gouvernement. Tout est parti des observations de Me El Hadj Diouf qui souligne, au terme de loi 2009-25 du 8juillet 2009 relative à l’ordre des avocats en son : «Les avocats, anciens fonctionnaires ou agents?article 11 qui dispose de l’Etat ou d’une collectivité publique ou territoriale décentralisée…

 
Mois de Ramadan : Fête des mendiants

Durant le Ramadan, les Dakarois mettent la main à la poche pour accompagner leurs prières d’offrandes. Et les mendiants se frottent les mains devant cette montée de la générosité des Sénégalais. Même s’ils embarrassent certains compatriotes. C’est leur traite. En ce mois béni de Ramadan, Dakar assiste à un véritable déferlement de mendiants. Ils sont prostrés dans les rues de la capitale à la recherche de leur pain quotidien qui dépend de la générosité des autres. De tous les âges, de tous les sexes et de toutes les catégories, ils sont partout dans les grands axes de Dakar.

 
Composition des conseils locaux - l'ONP pour une application de la loi sur la parité

[Nous allons évaluer ensemble, avec les organisations à la base, pour collecter toutes les données, recueillir toutes les informations disponibles auprès de ces acteurs pour, à partir d’aujourd’hui, faire des projections partielles et attendre toute la fin de ce processus pour donner un point de vue technique. Il est apparu au regard des informations reçues portant sur les résultats des élections des membres des bureaux des conseils départementaux et municipaux que les dispositions de l’article 2 du décret d’application de la loi sur la parité n’ont pas été respectées dans la plupart des collectivités locales issues des élection], a fait savoir, Fatou Kiné Diop, présidente de l’Observatoire national de la parité (ONP),ce vendredi.

 
Ramadan et travail dans les BTP Quand les ouvriers masquent leurs peines

Travailler le mois bénis de Ramadan tout en observant le jeûne n’est pas du tout facile. C’est considéré comme un effort supplémentaire par des ouvriers. Malgré, la privation, ces derniers, dans les chantiers, continuent à s’adonner à leur travail quotidien. Trouvés dans leurs chantiers, ils tentent si bien que mal de remplir leur devoir du jour dans un silence de cimetière. Casques sur la tête, un groupe de travailleurs bravent le chaud soleil. La poussière et les coups de marteaux indiquent que nous sommes dans un chantier (de construction) où différents spécialistes du bâtiment se retrouvent. Chacun dans son coin s’active autour d’une tâche: les uns mélangeant le sable, le béton et le ciment, d’autres faisant descendre des briques du camion stationné là où encore scellant les fers pour le coulage, d’un autre coté.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 32

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité