22 09 2014
Bannière
Accueil Société Associations et Religions

Archives

La notaire qui blanchit Karim Wade et donne les noms des vrais propriétaires des sociétés

Le 16 janvier dernier 2014, Un quotidien considéré comme une des presse du Palais et appartenant à un grand chanteur, écrivait que Karim Wade, l’ex-ministre d’Etat, a été mis hors de cause dans la constitution de toutes les sociétés incriminées par la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite) comme Dp World Dakar Sa, Daport Sa, Aéroport Blaise Diagne (AIBD), Bmce Capital. Et dans le même journal, ces conclusions émanent de la section de recherches de gendarmerie qui est chargé de l’enquête sur les biens supposés mal acquis de Karim Wade.

 
Plaidoyer pour la coordination des efforts de prévention et prise en charge des victimes

des violences basées sur le genre

Les acteurs de la lutte contre les violences basées sur le genre (Vbg) doivent coordonner leurs efforts de prévention et de prise en charge des victimes de ces types de violences, a plaidé vendredi à Dakar, Lydie Sanka Kabou, chargée du partenariat du programme national d’OnuFemmes.« Malgré les avancées du Sénégal dans la lutte contre les Vbg, des défis restent. C’est pourquoi, il faut une bonne coordination des efforts de prévention et de prise en charge des victimes des Vbg », a notamment dit Mme Kabou. Elle s’exprimait à l’ouverture d’un atelier d’un jour pour la validation du livret sur la prise en charge judiciaire des victimes des violences basées sur le genre (Vbg). Organisée par l’association des juristes sénégalaises (Ajs) en partenariat avec OnuFemmes, la rencontre réunit également des officiers de police judiciaire (Opj).

 
Lutte contre les inondations dans la banlieue : Rvdb mis sur pied

La réponse communautaire souvent apportée par les associations de quartier à la lancinante question des inondations dans la banlieue est en soi un acte citoyen louable. Mais faudrait-il encore que les nombreuses organisations qui s’activent dans ce combat de façon dispersée unissent leurs forces pour le succès des actions menées sur le terrain. Conscients de la nécessité de tisser une synergie pour y parvenir, des acteurs de la lutte contre les intempéries ont mis sur pied une organisation faitière dénommée Réseau des volontaires pour le développement de la banlieue (Rvdb).

 
Sénégal-Religion-ANPAVH: Lancement d'un projet de pèlerinage à La Mecque pour handicapés

[Les personnes vivant avec un handicap doivent jouir de leurs droits d'effectuer le pèlerinage à La Mecque comme tout musulman", a dit Ousmane Ndoye président de l'Association nationale des personnes accidentées vivant avec un handicap (ANPAVH),  lors de la conférence de presse marquant le lancement officiel d'un projet de pèlerinage à La Mecque pour les personnes vivant avec un handicap, ce vendredi après midi, dont l'objectif est de "permettre aux personnes vivant avec un handicap d'accomplir le cinquième piliers de l'islam.

 
Plaidoyer pour la contribution de la Petite enfance aux AEF

L’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-petits (ANPECTP), a organise ce jeudi dans la commune de Sacré-Cœur, un forum de contribution de la Petite Enfance aux Assises de l’éducation et de la formation (AEF). Les Acteurs de l’Education qui participent à ce forum constatent qu’il est devenu plus que nécessaire et urgent de faire entendre la voix de la Petite Enfance. Pour Thérèse Diouf Faye, Directrice Générale de l’Anpectp : « Il faut prendre en compte les préoccupations de la petite enfance lors des Assises de l’Education et de la Formation ».

 
LE PROCÈS KARIM WADE OU LE NAUFRAGE MACKY SALL

Ils sont tous les deux présidents. L'un de la République, l'autre de la Cour spéciale chargée de juger Karim Wade. De Macky Sall ou de HenriGrégoire Diop, difficile de dire qui est véritablement l'avatar de l'autre. Si le premier symbolise le triomphe de l'incompétence sur l'amateurisme, le second semble plutôt relever de l'erreur de casting. Ses interventions plus qu'approximatives à l'ouverture du procès ont poussé nombre d'observateurs à se demander comment un si haut et si brillant magistrat, réputé pour sa rigueur, à t-il à ce point, pu manquer d'épaisseur rhétorique et de maîtrise des règles procédurales, dans la conduite d'une des plus grandes affaires politico-judiciaires du Sénégal post indépendant?

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 32

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité