31 10 2014
Bannière
Accueil Société Associations et Religions

Archives

Affaire Bassirou Faye: Amnesty au chevet de Sette Diagne, témoin du meurtre

Le témoin capital dans le dossier du défunt étudiant Bassirou Faye, craint pour sa vie pour avoir témoigné contre des policiers. Sentant sa vie en danger, Sette Diagne s'en est ouvert à Amnesty internationale section Sénégal dont le secrétaire exécutif, Seydi Gassama n'a pas tardé pour saisir le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba. En dépit de l’inculpation et du placement sous mandat de dépôt du policier Tombon Oualy, la sécurité de certains protagoniste semble encore menacée. En effet le principal témoin s’est rendu dans les locaux de Amnesty international pour s’en ouvrir aux défenseurs des droits de l’hommes. Sette Diagne craint que l’on tente d'attenter à sa vie pour "le faire taire à jamais".

 
Inhumation du chef de garage d’Ourossogui: Mystère sur la mort de Tidiane Thioye

Retrouvé sans vie dans les eaux du fleuve Sénégal, le chef de la gare routière a été inhumé ce vendredi dans le cimetière municipal de Ourossogui où les commentaires sont allés bon train sur l’épais mystère qui entoure toujours les conditions de sa mort .C 'est donc dans la ville dans laquelle résidait Tidiane Thioye, le chef de la gare routière de Ourossogui, que son corps a été inhumé. L’enterrement qui s’est déroulé aux environs de 16 heures a drainé une foule considérable, émue et recueillie, composée de ses proches et sa famille, en plus de nombreux individus qui ont fait le déplacement. Sur place, l’émotion se lisait sur tous les visages, particulièrement ceux des transporteurs, dont bon nombre de ses collaborateurs avaient du mal à retenir leurs larmes.

 
La discorde s'installe : « Sette Diagne a identifié une autre personne que Tombong Oualy»

On ne parle pas du tout le même langage. Pas plus tard qu’hier le ministre de la Justice se félicitait de l’arrestation du présumé meurtrier de feu Bassirou Faye tué le 14 août dernier à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Ce, en soulignant la « preuve éclatante » de la volonté du régime en place de lutter contre l’impunité.  Mais voilà que la famille de feu l’étudiant se signale pour dire que ce n’est pas du tout le cas. En effet, la réaction est aux antipodes de la sortie du Procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye qui annonce l’arrestation du présumé meurtrier de Bassirou Faye qui n’est autre que Oualy Tombong. Porte-parole de la famille du défunt, Ibrahima Sombel, en doute. Selon lui, la personne désignée par le Procureur de la République n’est pas le meurtrier de son frère ».

 
Cohésion sociale au Sénégal: L’église luthérienne salue le dialogue islamo chrétien

70 délégués des 35 églises luthériennes et plus 100 participants prendront part Saly du 14 au 22 octobre a la 8eme Assemble générale de la CEVAA.  En prélude de cette grande rencontre de l’église protestante au Sénégal, les différents conférenciers pasteurs ont salue l’exemplarité du dialogue islamo chrétien. C’était lors d’une conférence de presse à Dakar. Cité aujourd’hui parmi l’un des rare pays en Afrique ou les différences confessions religieuses vivent en parfaite harmonie, le Sénégal doit cette consécration par le dialogue islamo chrétien. Cette réalité qui est devenue un exemple à vulgariser un monde de plus en plus en proie à des conflits interreligieux, semble profondément en phase an aux enseignements de l’église luthérienne.

 
Je serais un bouclier pour défendre la fondation Servir le Sénégal { Abdoulaye Mountakha Niass}

Abdoulaye Mountakha Niass, conseiller spécial du chef de l’Etat, a fustigé les attaques contre la Première dame, Marième Faye Sall qui, témoigne-t-il, a pour souci de «servir le Sénégal» à travers sa fondation du même nom. En conférence de presse, ce jeudi après midi, dans la commune de Dakar-Plateau. Il est pour le maintien de la Fondation « Servir le Sénégal ». Le guide religieux, petit-fils du Sheikh Al Islam, Baye Niass, veut s’ériger en bouclier pour défendre l’épouse du chef de l’Etat Macky Sall.

 
Rawda Thierno Seydou Nourou Tall :Imam Tall appelle les parents a mieux éduquer leurs enfants

Thierno Seydou Nourou Tall, a d’abord tenu à faire la genèse de la fête de l’Aïd El Kébir communément Tabaski au Sénégal. L’imam Rabib de la Grande Mosquée omarienne, a indiqué que les sénégalais ne doivent pas perdre de vue que la fête de Tabaski est un jour de pardon. «Le prophète Ibrahima avait fini de démontrer sa foi en Dieu en acceptant de sacrifier son fils. Ce dernier, son obéissance à Allah. Pourtant, tout ce que l’on dispose dans la vie, son enfant est plus important», soutient-il. «Malheureusement, déplore de frère de Thierno Madani Tall, certains ne respectent pas ce jour béni. La preuve, dès ce soir, vous verrez les boites de nuit remplies de monde».

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 34

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité