1 10 2014
Bannière
Accueil Société

Archives

Formation et Echanges avec les Prestataires de Santé

Enjeux sanitaire et droit à la santé de la reproduction des femmes

 Environ 75 000 avortements à risque se produisent chaque année au Sénégal selon le document de Maries Stopes International. Ce qui pose un réel problème de sante publique et de respect des droits les plus élémentaires des femmes, surtout en ce qui concerne le droit a la sante de la reproduction. Ainsi du 24 et ce jusqu’au 25 septembre prochain, a l’initiative de l’Association des juristes sénégalaises les prestataires de sante seront sensibilisés sur les enjeux juridiques et sanitaires liés a la problématique de l’avortement.

 
l’Isep de Diamniadio est un des axes prioritaires du Pse{Ministre}

Le ministre de l’Enseignement supérieur a procédé ce vendredi à l’ouverture d’un atelier sur l’Institut supérieur de l’enseignement (Isep). Cette idée a pour vocation d’offrir de nouvelles offres de formation aux jeunes qui aspirent aux études supérieures. Souvent, l’Université est le cimetière de leurs illusions. Face aux nombreuses mutations du monde professionnel et les exigences qui en découlent, il devient plus que pertinent d’offrir des possibilités de formation en phase avec la donne actuelle. C’est la vocation et la mission de l’Isep de Diamniadio qui prévoit la formation de près de 3 000 apprenants en Bac+2 par an dans les métiers de l’automobile et des Tics. L’ouverture de l’institut est prévue en octobre 2016.

 
Lavage des voitures: La méfiance d'Ebola affecte le marché

L'épidémie de fièvre à virus Ebola n'a pas fait qu'entamer les chiffres d'affaires de commerçants, vendeurs de café, de fruits, etc. d'origine guinéen, d'autres petits métiers également en pâtissent. Depuis l'annonce du cas importé au Sénégal, des laveurs de voiture, pour l'essentiel des jeunes ressortissant de la République sœur de Guinée voient beaucoup de leur client leur tourner le dos. Conséquence, ces derniers qui pouvaient laver entre 15 à 20 voitures par jours peuvent se contenter d'une dizaine, la peur du virus Ebola est passée par là. Seulement, avec la guérison du seul cas, jusque-là enregistré dans notre pays, les commencent à revenir à la normale. Reportage.

 
Ebola : Grand Serigne de Dakar bannit toute discrimination envers des populations touchées

Le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, a appelé, samedi à Dakar, les Sénégalais à éviter tout acte de discrimination envers des populations de pays touchés par la fièvre Ebola et plus particulièrement les Guinéens résidant au Sénégal. ''Il faut éviter tous les actes discriminatoires ou de stigmatisation et vivre en paix et dans le respect avec les Guinéens au Sénégal afin que les sénégalais qui sont en Guinée vivent aussi en paix la bas’’, a-t-il déclaré. Le Grand Serigne s’exprimait lors de la journée de sensibilisation sur la fièvre Ebola initiée par la collectivité lébou, en présence du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Cole Seck.

 
Le Royaume-Uni met 5 millions de livres sterling au profit de la lutte contre Ebola

L'ambassadeur de Grande-Bretagne au Sénégal John Marshall salue "le leadership dont le Sénégal a fait montre dans la région en acceptant la mise en place d'un corridor aérien humanitaire à partir de Dakar", dans le cadre de l'assistance aux personnes par l'épidémie à virus Ebola. "L'ampleur de cette épidémie d'Ebola est sans précédent et exige que la communauté internationale fasse tout son possible pour aider les pays touchés", déclare John Marshall, dans un communiqué."Nous saluons le leadership dont le Sénégal a fait montre dans la région en acceptant la mise en place d'un corridor aérien humanitaire à partir de Dakar", a-t-il ajouté.

 
Pour combattre Ebola, il faut avoir une synergie d’actions(A.Diack)

[La couverture médiatique de l’épidémie Ebola,  a donné jusqu’ici une part importante aux chiffres (nombre de personnes atteintes, nombre de morts) alors qu’il subsiste de nombreux défis de communication sur le terrain à relever et qui entravent l’efficacité de la réponse], a fait savoir, le directeur général de la Santé, Papa Amadou Diack, par ailleurs président du comité national de crise de l’épidémie de maladie à virus Ebola, présidait le forum sur la communication et la prévention de la maladie à virus Ebola, conjointement organisé par la FICR, l’UNICEF, l’OMS, la CEDAO, BBC média action et West africa democracy radio, ce lundi dans la commune de Ngor-Almadies.

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 34

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité