30 08 2015
Bannière
Accueil Politique

Archives

‘’Le parti APR est devenu la terre bénie des déchets de la politique’’ (Grand Parti)

Une certaine presse a relaté ce vendredi le ralliement à l'APR d'une certaine Yacine Niang qui serait membre du Grand Parti où elle dit même avoir été numéro deux. Le Grand Parti s'inscrit en faux car "cette femme n'y a jamais milité". "Aucun membre du Parti à Guédiawaye, d'où elle se réclame, ne peut affirmer l'avoir vu participer à une réunion ou autre activité du parti. Même le Président du GP monsieur Malick Gakou dit ne pas connaître cette femme", sert Aminata Linguère Walo Ndiaye, membre du Grand Parti à Guédiawaye. "Alors, comment peut elle être numéro deux de ce parti où elle est une parfaite inconnue ?", s’interroge-t-elle avant de livrer sa sentence contre Yacine Niang : "Je pense qu'elle veut juste se faire connaitre pour se frayer une place dans son parti de destination. Parti qui, aujourd'hui, est devenu la terre bénie des déchets de la politique.

 
Wade rencontre de hautes personnalités…Il lance une offensive international contre le régime de Sall

C’est une info en « béton » très armée de xibaaru…
Notre Ari (agent de renseignement infiltré) posté aux abords de l’Avenue de la Maye à Versailles, a vu, en quelques jours de planque, plusieurs va-et-vient qui donnent une idée de la bataille que le président Wade compte mener contre le régime de Macky Sall. Selon notre ARI, «
le président Wade a entrepris une série de rencontres avec des sommités internationales pour alerter des situations économique et politique au Sénégal »…« Et il a rencontré des personnalités politiques sénégalaises qui étaient présentes dans la capitale française…Des patrons sénégalais, et pas des moindres, ont rencontré dans le plus grand secret le « Gorgui ». Qui sont ces patrons Sénégalais qui se cachent pour voir Wade ? Et que se passe-t-il à Versailles ?

 
Nouvelle Justice est née au Sénégal en mars 2012… Pour inquiéter les opposants au régime de Sall

La justice doit être mise en dehors des combats politiques….. Avec ce qui se passe en ce moment, on a l’impression que le Sénégal et les sénégalais n’ont été justes que de l’indépendance à 2012. Quelques fois, on dirait que la justice est née le 25 Mars 2012 ; tout ça, à cause « d’une demande sociale » qui ne sera jamais satisfaite à ce rythme. Depuis que Macky et ses amis rancuniers sont arrivés au pouvoir, la justice n’a jamais chômé, elle est toujours sur une affaire politique. Depuis trois ans, des centaines d’hommes politiques ont été inquiétés par la justice pour des raisons strictement liées à la politique et qui n’ont rien à faire sur le terrain judiciaire. Mais comme le disent certains, « en panne d’arguments pour se battre politiquement, le pouvoir utilise la justice pour régler sans comptes.» la plupart des sénégalais interrogés sur la manière dont les choses se passent au Sénégal estiment que l’on abuse un peu trop. « Même pour les choses les plus élémentaire on y met la justice » ont-ils dit en majorité.

 
La Cour Suprême confirme le verdict…Macky tient enfin son prisonnier jusqu’en 2019

Il fallait s’y attendre. La Cour suprême vient de rejeter tous les recours de Karim Wade et ses codétenus. Et du même coup elle a confirmé l’arrêt de la Cour de répression de l’enrichissement illicite qui a condamné Monsieur Karim Wade à 6 ans ferme et à payer une amende de 138 milliards de FCFA. Malgré l’avis des experts de l’ONU qui a jugé arbitraire l’emprisonnement de Karim Wade, le seul et dernier recours de Karim Wade a été rejeté. Il passera les 4 prochaines années en prison et devra payer à l’Etat du Sénégal la somme gigantesque de 138 milliards CFA…Macky tient enfin son prisonnier. Karim Wade ne participera à aucune élection. La prochaine présidentielle, il va la suivre depuis sa prison de Rebeuss si on ne le transfère pas dans une autre prison de l’intérieur du pays. Et Macky en est capable tellement il déteste le fils de son bienfaiteur Abdoulaye Wade.

 
Les proxénètes et prostitués politiques du 21ème siècle…Un grand danger pour l’avenir du Sénégal

Depuis mars 2012, il y a rien de nouveau sous le soleil de l’espace politique. La rupture tant prônée est encore loin de voir le jour. Les plats servis quotidiennement par les politiciens ressemblent fort bien à de la masturbation intellectuelle. C’est un secret de polichinelle de dire que les politiciens méritent tous les sales attributs qu’ils se donnent et les crachats infligés tous les jours par le peuple sur leur visage. Les mots crus et durs parfois choquants ne reflètent pas la pensée du journaliste mais celle des populations blessées au plus profond d’elles même par cette vague de transhumance qu’elles jugent inexplicable, irresponsable, malhonnête et indigne. La transhumance fait rage ces derniers jours au Sénégal à la vitesse du  » Plan Sénégal Énervant « .

 
Marche pour la libération de K.et des prisonniers politiques.Ça passe ou c’est la prison pour tous…

Qui va gagner ce mercredi ? Oumar Sarr, le secrétaire adjoint du Parti démocratique Sénégalais (PDS) qui joue bien son rôle de numéro deux en l’absence du leader charismatique et ancien président de la République Me Wade, a décidé que l’opposition marchera ce mercredi pour exiger la libération de Karim Wade, candidat du PDS et des autres prisonniers politiques. Et devant toutes la presse, Oumar Sarr a déchiré l’interdiction de la marche écrite et signé des mains du préfet de Dakar. Le secrétaire adjoint du PDS use de son droit de manifester que lui confère la constitution du Sénégal en son article 8 qui garantit les libertés civiles et politiques suivantes :

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 117

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité