30 07 2014
Bannière
Accueil Politique

Archives

Une coalition d’individus et de forces hostiles a la première dame s’emploie à écorner son image

Le Mouvement national des femmes républicaines (APR, parti au pouvoir), a fait face a la presse, ce jeudi après midi, pour défendre bec et onglesle ministre Mbagnick Ndiaye et apporter leur soutien sans faille à la première dame du Sénégal, Marieme-Faye-Sall. Suite à la bourde du ministre Mbagnick Ndiaye, lors de la cérémonie de passation de service entre le nouveau ministre des sports, Matar Ba. Nous devons tous remercier Marième Faye. C’est grâce à elle que nous sommes dans le gouvernement ».Très en verve face aux journalistes, la vice-présidente de l’assemblée nationale Awa gueye, affirme qu’une coalition d’individus et de forces hostiles a la première dame s’emploie, avec une violence et un acharnement inouïs a écorner limage de Marieme Faye-Sall.

 
Moubarack LO dézingue Macky: «Les calculs politiques ont pris le pas sur sa capacité…»

Après le brûlot contre la gendarmerie nationale, la bourde du ministre de la Culture et de Communication, le chef de l’Etat n’avait vraiment pas besoin de ça. Sortie au vitriol de Moubarack LO non moins ancien Directeur de Cabinet adjoint du président Sall qu’il ne rate. Entre ses mains, les destinées du Sénégal sont plus qu’incertaines selon l’économiste qui, à la limite accuse Macky d’incompétence. « Ses performances et le mode de gouvernance sont très décevants ». Pire, assène-t-il, « le Yoonu Yokkute est rangé aux oubliettes » en faveur du Plan Sénégal Emergent (PSE) qui « ne répond que partiellement aux besoins réels des populations à la base». « Partout les hésitations, atermoiements et calculs politiciens ont pris le pas... », Déplore-t-il.

 
Sénégal, une Première dame aux commandes de l’Etat

Souleymane Jules Diop vole à la rescousse de Mbagnick Ndiaye et l’enfonce davantage. Le secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur réputé proche de Marième Faye Sall a simplement confirmé, attesté la prééminence, la présence envahissante de la Première Dame qui était jusqu’ici supposée ou alléguée. A la lecture de cette déclaration-communiqué avec ses fautes et maladresses, cela laisse entrevoir qu’elle a été faite sous la dictée du «président par procuration maritale».

 
Dossier Casamance : l’argent, la plus grosse erreur ?

Noah Cissé, médiateur dans la crise et Moussa Cissé du collectif des cadres casamançais n’y vont pas par quatre chemins pour dire que l’argent a été pire chose dans le dossier Casamance car en plus d’entretenir la rébellion en divisant le maquis, il a créé des « entrepreneurs du conflit » du conflit ». Derniers qui étaient selon eux, à l’affût pour capter les billets de banque qui n’arrivaient jamais à destination. Le volet fait partie du fumeux livre du Colonel Ndaw, « Pour l’honneur de la gendarmerie sénégalaise » qui accuse le général Fall de s’être enrichi dans le cadre dudit dossier à coups de 200 millions de F CFA. Interpellé sur la question, Moussa Cissé du collectif des cadres Casamançais ne mâche pas ses mots : L’argent n’y a joué qu’un rôle négatif, peste-t-il.

 
Le Sénégal sous coupe réglée

C’est vrai que nombreux sont les Sénégalais qui ont épuisé leurs capacités d’indignation au rythme où se suivent les scandales dans ce pays. Mais ils vont devoir trouver des forces pour continuer à s’indigner, tellement le trafic de drogue, les détournements de deniers publics, la corruption, le blanchiment d’argent et tant d’autres délits ont encore de beaux jours. Tout simplement, parce qu’ils sont entretenus par des groupes bien organisés, insoupçonnés et bien introduits partout où l’odeur de l’argent sale est perceptible. Dans ce pays, tout le monde sait que le niveau de richesse de certains fonctionnaires de l’Etat est anormal, pour ne pas dire scandaleux. Des douaniers, des inspecteurs des impôts, des magistrats, des policiers, des gendarmes ou encore de simples agents roulent sur de l’or au vu et au su de tous. Alors qu’on est convaincu que leur salaire et leurs indemnités réunis ne leur donnent pas autant de richesses. 

 
Entre Macky 1 et Macky: 3 Premier ministres, 90 ministres et 4 DC nommés en 2 ans

Le journal “Nouvel Horizon” a pris sa calculatrice pour compter l’effectif des différents Gouvernement de Macky Sall depuis son élection. Le président a battu le record de son prédécesseur Me Abdoulaye Wade. De 2000 à 2002, Wade avait nommé deux premiers Ministres Moustapha Niass et Mame Madior Boye. En deux ans, son ancien premier Ministre en a nommé trois Abdoul Mbaye, Aminata Touré, Mohamed Dione.

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 80

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité