20 12 2014
Bannière
Accueil Politique

Archives

Yonou yokouté et/ou Sénégal Emergent : de l’espoir au cauchemar désespérant

Pour tous ces gens à qui on a ôté le sourire, pour qui le désespoir a pris le dessus, pour qui le désespoir a pris le dessus. On est là pour vous redonner espoir! … Quand la joie se transforme en désespoir, La majorité présidentielle juge positif, l’opposition conteste, le peuple désespéré. Leur espoir se transforme en désespoir, leurs rêves en cauchemars, car ils ne peuvent ni revenir en arrière ni aller de l’avant.Ah !! Cette gouvernance ? Elle n’est qu’un symptôme, celui d’une dérive historique, d’un naufrage administratif, économique et social, enfin bref, celle de Macky SALL, qui conduit le Sénégal, par de folles insouciances, avec cette cour et aéropages dits les bobos de gauche, vers des abîmes, à jamais connus par notre peuple, depuis des années.

 
Macky aux anges ! Benno Siggil Senegal le soutient contre Wade : un retour de situation

Après avoir été sermonné par la coalition au pouvoir, les alliés de Benno Siggil Senegaal qui avait demandé la clarté dans l’affaire Arcelor Mittal et Petro-tim ont fait volte-face hier en annonçant être en phase avec le président Macky et son premier ministre Mahammed Dionne et contre Wade.Près de deux semaines après avoir provoqué un séisme dans le camp de la majorité à travers son appel au gouvernement à éclairer les Sénégalais sur les affaires Arcelor Mittal et Petro-Tim, la conférence des leaders de Benno Siggil Senegaal (Bss) (mouvance présidentielle) revient encore à la charge, cette fois-ci pour soutenir le premier ministre et attaquer Wade.

 
Macky Sall est mal barré : Après sa femme et son frère, un cousin de Macky gagne 6 milliards par an

Le président Macky Sall s’est voulu l’homme de la gouvernance sobre et vertueuse. Mais il n’avait pas calculé les ambitions démesurées de son épouse et de son jeune frère.Dès son arrivée, il avait indiqué les voies et moyens pour opérer une rupture d’avec le régime de Wade. Ce que tous les Sénégalais attendaient. Le peuple avait voté contre Wade pour le changement. Et ce changement devait prendre en compte les demandes sociales. Mais en lieu et place de la rupture et de la bonne gouvernance, sa famille a fait irruption dans sa gestion en occupant les premières places.

 
Aliou sall et le Premier ministre délirent sur l’affaire Pétro-tim : que de mensonges !

Au tout début de l’Affaire Petro-Tim, lorsque Wade avait mis révélé le deal caché entre Macky Sall et son frère, ce dernier voulant se faire passer pour une victime déclarait : « J’ai été licencié de Pétro-Tim où j’étais employé à cause du tollé créé… »Ensuite dans l’émission face2face avec Aïssatou Diop Fall sur la Tfm, Aliou Sall: « J’en suis le gérant, un salarié qui y travaille comme leur représentant au Sénégal. ».Donc il n’est plus un simple employé de Petro-Tim qui avait fini par être licencié par la faute de ces fausses accusations. Mais il est un salarié qui y travaille toujours.

 
Wade a perturbé Macky Sall, sa famille, le gouvernement et l’APR : ils sont tous sur le qui-vive

Il suffit que l’ex président Wade ouvre la bouche que Macky Sall coure dans tous les sens pour trouver des réponses aux équations posées. Macky Sall et sa famille, le Gouvernement et l’APR sont tous sur le qui-vive. Comme s’ils ne vivaient que des déclarations de Wade. A l’Assemblée nationale, les députés de la mouvance présidentielle et les ministres passent toute une journée à parler de Wade. Et au Palais de la République, Macky et ses conseillers font le guet. Ils surveillent tous les mouvements de Wade et tirent dès que le vieux bouge…Et la preuve a été donnée hier.

 
Le grand chantier du PS : Mettre tanor à la retraite et faire émerger…Khalifa Sall pour 2017

La bataille pour le choix du candidat du PS (parti socialiste) à la présidentielle de 2017 a déjà commencé. Le secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor, très proche de Macky Sall leader de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakar, ne fait pas l’unanimité au sein de sa formation politique pour représenter le candidat de la plus vieille formation politique du Sénégal. Et des voix s’élève partout au sein du Parti socialiste pour mettre Tanor le plus rapidement possible à la retraite et laisser émerger celui qu’ils appellent affectueusement « l’homme du consensus », Khalifa Sall, le maire de Dakar. Le choc….

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 93

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité