28 07 2015
Bannière

Actualité Sportive

40 mois de pouvoir-Macky traque,mate,interdit, chasse et accuse: Lente descente vers la dictature

Qui aurait qu’après 40 mois de pouvoir, Macky Sall serait à ce stade ? Quand les Sénégalais le votaient le 25 mars 2012, c’était pour une rupture totale d’avec les pratiques antérieures. Mais 3ans plus tard, le pays stagne.


Lire la suite...
Accueil

Archives

Sénégal: Libertés en peau de chagrin!«Une presse libre est le signe d’un pays libre.»
Écrit par Ibrahima Ngom Damel   
Vendredi, 17 Juillet 2015 07:13

La survenue de la deuxième alternance politique au Sénégal est synonyme de très net recul de l’expression des libertés fondamentales. Nos nouveaux dirigeants, au lieu de travailler à fertiliser les acquis et sauver les apparences, tirent un malin plaisir à les catastropher davantage, les mettre sous le boisseau. De cette manière-ci, ils s’emploient à les basculer sous l’éteignoir… du silence. Un état de fait qui ne cesse de porter un sacré coup à notre jeune démocratie s’il ne la stresse pas, encore ! Par tous les moyens, l’Etat-consortium cherche à museler la presse indépendante. Aujourd’hui, il a réussi à avoir dans sa botte une certaine presse que l’on a bien fini par qualifier de «Presse du Palais ».

 
Signature d’un accord pour mieux protéger les crevettes qui menacent de disparaître
Écrit par M.S   
Vendredi, 17 Juillet 2015 07:11

Un partenariat est signé entre le ministère de la Pêche et de l’Economie maritime et le président de la Coopérative sénégalaise des exploitants de crevettes profondes (Cosecpro) qui regroupe 6 sociétés d’armement qui opèrent dans ladite pêcherie. L’objectif de cet accord et de mieux préserver les ressources halieutiques, plus précisément les crevettes profondes qui menacent de disparaître, c’est un des soucis majeurs de l’Etat du Sénégal. Les débarquements annuels de crevettes au Sénégal sont estimés entre 2500 et 3000 tonnes, a révélé le président de la Coopérative sénégalaise des exploitants de crevettes profondes (Cosecpro).

 
L’autoroute «Ila Touba» menacé…Il n’y a plus d’argent :le Khalife des Mourides ne verra rien du tout
Écrit par Source Mediafrik   
Jeudi, 16 Juillet 2015 07:34

Voilà ce qui explique les agitations du président Macky Sall ces derniers temps. En vérité lorsqu’il faisait la pause de la première pierre de l’autoroute « Ila Touba », Macky Sall ne disposait d’aucun franc et pourtant le Khalife des Mourides et tout le Gouvernement étaient mobilisés Récemment, une information faisait étant de la disponibilité des fonds C’est par la suite que le président Sall a reçu les dirigeants de cette société chinoise au Palais. Et pourtant, cette entreprise a été condamnée par la Banque Mondiale pour corruption. Aujourd’hui, tout est clair, la banque Eximbank qui doit financer ce projet a épuisé ses financements destinés à l’Afrique de l’Ouest pour l’année 2015.

 
Macky et ses méthodes pour décimer les libéraux : il les met en prison….
Écrit par L.Badiane   
Jeudi, 16 Juillet 2015 07:31

les oublies puis leur offre la liberté PROVISOIRE

Depuis que Macky est arrivé au pouvoir, l’emprisonnement est devenu une affaire banale au nom de « l’état de droit ». Mais qu’est-ce que ces emprisonnement sont apporté au Sénégal, aux sénégalais et au régime en place ? Les privations de liberté de déplacement et d’expression se suivent et se ressemblent aussi bien sur la forme que sur le fond. Bizarrement, nombreuses sont les affaires qui ont connu le même dénouement, la liberté provisoire. On arrête, met en prison pendant des mois et on libère tout doucement par la petite porte. Combien de libertés provisoires ont été délivrées depuis 2012 ? En réalité, ce sont des libertés définitives car c’est ça la réalité.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

BIC TELEVISION

Publicité

Commentaires

Sondage

Macky Sall doit-il respecter sa promesse d'un mandant de 5 ans?

(0 votes)

0%
0%
0%

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité