5 09 2015
Bannière

Actualité Sportive

42 mois de pouvoir-Macky traque,mate,interdit, chasse et accuse: Lente descente vers la dictature

Qui aurait qu’après 42 mois de pouvoir, Macky Sall serait à ce stade ? Quand les Sénégalais le votaient le 25 mars 2012, c’était pour une rupture totale d’avec les pratiques antérieures. Mais 3ans plus tard, le pays stagne.


Lire la suite...
Accueil

Archives

Les entreprises Sénégalaise adoptent les applications mobiles
Écrit par Ismael Kambel.   
Jeudi, 27 Août 2015 17:07

Adapter l’activité d’une entreprise au mobile est désormais plus que  capitale. Et les entreprises sénégalaises l’ont bien compris. Nombreuses parmi elles se sont lancé dans les applications mobiles pour booster leur activité. A l’arrivée sur le marché sénégalais des premières applications, elles étaient considérées comme de simples et « chouettes » fonctions ou suppléments associés au smartphone.

 
MOUSSA SY, MAIRE DES PARCELLES ASSAINIES ET 2EME ADJOINT AU MAIRE DE DAKAR :
Écrit par N.C   
Mercredi, 26 Août 2015 20:29

«La solution passera d’abord par la correction des incohérences... concernant l’affectation de ressources»

Pour régler définitivement ce problème de financement des collectivités locales, je pense que l’État devrait d’abord commencer par corriger les incohérences notées dans les textes de la décentralisation, notamment le volet concernant l’affectation de ressources. Aujourd’hui, il y a une confusion totale entre les villes et les communes de plein exercice. Il y a des ressources qui sont affectées à la ville mais, en lisant le Code général des collectivités locales, on se rend compte que ces mêmes ressources ont été également affectées aux communes implantées dans la ville concernée. L’exemple le plus patent est le foncier bâti à Dakar. Il nous faut donc des textes simples qui disent clairement que telle taxe ou tel impôt appartient à telle collectivité locale.

 
"Oumar Sarr n'a pas les qualités pour impulser et propulser le PDS", Mamadou Lamine Keïta
Écrit par Die Ba   
Mercredi, 26 Août 2015 20:23

Modou Diagne Fada et Cie sont loin de déposer les armes. «Le parti est un bien commun, nous ne laisserons personne en faire ce qu’il veut. Le parti doit devenir ce que les militants veulent qu’il soit », campe un des signataires du mémorandum qui n’est autre que le maire de Bignona. Fort de ce fait, Mamadou Lamine Keïta ne mâche pas ses mots à l’endroit du Secrétaire général adjoint du PDS (Parti Démocratique Sénégalais). Selon le membre du groupe des réformateurs, « Oumar Sarr est un des problèmes ».

 
Affaire du terrain litigieux de la Patte d’Oie Le Maire coupe l’herbe sous les pieds….
Écrit par M.S   
Mercredi, 26 Août 2015 20:20

… de ses détracteurs et…

Par arrêté n° 0030 du 14 Avril 2015, Banda Diop, le Maire de la commune de la Patte d’Oie suspend  l’autorisation n°17/MCPO du 12 Mars 2015 délivrée à Dame Diop. Une douche froide pour ses détracteurs qui avaient alerté l’opinion sur une affaire qui cache beaucoup de non-dits. Selon les documents en notre possession et contenant les sceaux de l’Etat,  de l’autorisation de construire jusqu’ à la notification de la commission de contrôle des opérations domaniales qui a émis un avis favorable en date du 30 octobre 2014 portant affaire n°158, tout semble pour le moins légal.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

BIC TELEVISION

Publicité

Commentaires

Sondage

Macky Sall doit-il respecter sa promesse d'un mandant de 5 ans?

(1 votes)

100%
0%
0%

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité