23 10 2014
Bannière

Actualité Sportive

30 mois de pouvoir-Macky traque, mate, interdit et accuse: Lente descente vers la dictature

Qui aurait qu’après 30 mois de pouvoir, Macky Sall serait à ce stade ? Quand les Sénégalais le votaient le 25 mars 2012, c’était pour une rupture totale d’avec les pratiques antérieures. Mais 2 ans et demi plus tard, le pays stagne.


Lire la suite...
Accueil

Archives

30 mois de pouvoir-Macky traque, mate, interdit et accuse: Lente descente vers la dictature
Écrit par M.S   
Vendredi, 17 Octobre 2014 10:02

Qui aurait qu’après 30 mois de pouvoir, Macky Sall serait à ce stade ? Quand les Sénégalais le votaient le 25 mars 2012, c’était pour une rupture totale d’avec les pratiques antérieures. Mais 2 ans et demi plus tard, le pays stagne.

 
Macky avait tort…Ce n’est ni l’opposition ni un infiltré qui a tué Bassirou Faye : c’est un flic
Écrit par Penda Sow   
Jeudi, 16 Octobre 2014 10:18

Enfin la vérité est crue pour le parti au pouvoir et tous les alliés de la coalition qui laissaient filtrer dans leurs déclarations que l’opposition avait joué un rôle dans la mort de l’étudiant Bassirou Faye tué le jeudi 14 août sur le campus social De l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.Aujourd’hui, la vérité a éclaté. Le tireur est un policier qui avait été « appelé en renfort » dit le procureur de la république, Bassirou Gueye. L’opposition est loin de cette affaire. Et la thèse d’un tireur isolé ou d’un infiltré ne tient plus la route.

 
Le ministre de l’Intérieur et la Directrice Générale de la Police doivent démissionner :
Écrit par PA.C   
Jeudi, 16 Octobre 2014 09:48

Ils ont commis des fautes graves

Le procureur de la république a annoncé hier l’identification et l’arrestation du meurtrier présumé de l’étudiant Bassirou Faye tué le 14 août dernier sur le campus de l’université cheikh Anta Diop de Dakar. Et xibaaru va vous montrer comment le ministre de l’Intérieur et la Directrice Générale de la Police nationale (DGPN) ont commis des fautes impardonnables. Les résultats de l’enquête

 
Le procureur ne parle plus des milliards de Karim : il insulte à la barre et enlise le procès
Écrit par Sidy Niang   
Jeudi, 16 Octobre 2014 09:44

Le procureur Alioune Ndao a réussi à amener le procès Karim là où il le voulait. C’est-à-dire, dans une spirale qui ferait oublier l’essentiel. Et avant hier, le patron du Parquet Spécial de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) a été plus que lamentable. Alioune Ndao a insulté le corps des avocats du Sénégal, d’Afrique et du monde entier. Jamais un avocat n’avait osé insulter ses pairs. Il est le premier à parler de « mensonge d’avocat » à l’audience de Karim Wade. Et son injure a dérouté l’audience…

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

BIC TELEVISION

Publicité

Commentaires

Sondage

Peut-on encore sauver l'année scolaire 2012

(26 votes)

53.8%
19.2%
26.9%

Journalbic

Adresses utiles

Presse

Publicité