Journalbic

Culture

Canabasse, un rappeur qui n’a pas besoin d’album pour exister !!!

aabbasss

Qui a dit que pour être un rappeur officiel dans le Hip-hop Galsen, il fallait sortir un album, en tout cas, cette règle ne s’applique pas à Canabasse. Et pour preuve, à l’occasion de ses 10 ans célébrés au Grand Théâtre, le Boss de Buzzlab a tenu à rappeler qu’un album n’a jamais été une nécessité pour sa carrière même s’il était dans l’optique de sortir un album après la sortie de sa mixtape en 2007.
Si Abdou Bass Dia plus connu sous le nom de Canabasse a réussi sa vie de rappeur incontesté sans album jusqu’à présent, c’est qu’il a compris assez tôt que le monde tendait vers la dématérialisation de la musique. Depuis une bonne décennie, plus besoin de concevoir sa musique dans des studios hors de prix, les ordinateurs personnels s’en chargent, plus besoin de fabriquer et d’acheminer sa musique dans des cantines à Sandaga, Internet, via les services de vente de musique et autres contenus en ligne, s’en charge. Plus besoin de promouvoir sa musique à la télévision ou à la radio, les réseaux sociaux s’en chargent. Mais si le rappeur continue de balancer ses mixtapes sur le net tout en gagnant de l’argent en retour dans ses concerts à guichet fermé, il y a lieu de se demander quel est l’utilité d’avoir un album dans ce cas. Si on se réfère au parcours majestueux de Basse the Boss qui fait des tournées dans toutes les régions du Sénégal, on pourrait «bannir» sans regret l’album.
Et pourtant, certains animateurs exigeaient aux rappeurs d’avoir un album pour être sélectionné dans les compétitions, c’était au temps où ils voulaient différencier ceux qui ont des maquettes et ceux qui ont des cassettes. Maintenant, Basse est dans toutes les sauces Hip-hop, il est clair que l’enfant chéri des Maristes a déréglé tous les critères de sélection alors qu’il n’a toujours pas d’album. Et le paradoxe, il a tous les privilèges d’un vrai rappeur U. S. par rapport à bon nombre de rappeurs qui ont un ou plusieurs albums à leur actif. S’il ne prévoit pas de mettre un album sur le marché et que par-dessus tout, ses sons et clips continuent de passer en boucle dans toutes les émissions Hip-hop, les autres rappeurs devraient se demander, à quoi leur a servi d’avoir un album ?
Et ceux qui se glorifient d’avoir sorti autant d’albums comme des poules pondeuses et qui ne parviennent toujours pas à drainer du monde à leurs concerts même dans leurs quartiers respectifs, doivent revoir leur copie. Désormais plus besoin de sortir un album si on a un talent «Pop a shit» de Canabasse qui a la bénédiction de sa chère maman.

Add a comment

Affichages : 251

« Ndogou Li » devient « Ndogou Leen » à la Tfm qui a casqué une somme de….

aabbtan

Une somme difficile à refuser vu que les acteurs de la célèbre Série « Ndogou Li » ont quitté Walf tv de Sidy Lamine pour des problèmes d’argent. La Tfm n’a pas lésiné sur les moyens financiers pour décrocher Tann Bombé et compagnie. 30 Millions f cfa sur la table. Dorénavant, Ndogou Li deviendra « Ndogou Leen » sur la télévision de Youssou Ndour.
Les comédiens de ce sketch déclarent qu’il n’est plus question de faire dans la bénévolat, ce sketch est leur gagne-pain.
«Nous ne faisons pas dans le bénévolat, parce que c’est notre métier. Alors désormais nous allons bosser avec la Tfm» lâche Tann dans les colonnes du journal Les Echos.

Add a comment

Affichages : 159

FESMAN : 3,6 milliards donnés en guise de soutien, introuvables dans la loi de finances

aabbfess

L’ancien dictateur libyen avait remis 200 millions de F CFA à l’Etat du Sénégal dans le cadre du troisième festival mondiale des arts nègres. Cette aide n’a pas été mentionnée, selon Libération, dans la loi de finance. C’est le cas aussi des contributions du Gabon, du Soudan, du Cameroun et du Tchad.

D’après les informations de Libération, le milliard offert par le Gabon au Sénégal dans le cadre du FESMAN et qui a mystérieusement disparu des livres comptables n’est que l’arbre qui cache la forêt. Le journal révèle que plusieurs contributions de pays amis du Sénégal n’ont laissé aucune trace. C’est le cas d’une enveloppe de 200 millions de l’ancien dictateur libyen. Peu avant sa chute, informe le journal, Mouhammar Kadhafi avait remis au Sénégal cette somme en guise de contribution.

C’est aussi le cas des 460 millions de F CFA du Soudan, 1 milliard du Cameroun et 2 milliards du Tchad, rapporte Libération.

«Normalment, lorsque le sénégal reçoit un don ça doit figurer dans la loi de finances. Ce n’est la cas avec ces contributions», renseignenent des soureces du journal.

Add a comment

Affichages : 82

Fonds alloués aux acteurs de la culture urbaine: le financement du match Rappeurs/ Mbalaxmen fait polémique

aabbmat

Les 300 millions de francs Cfa alloués aux acteurs de la culture urbaine par l’Etat font déjà jaser. En effet, le match de football Rappeurs contre Mbalaxmen, initié par le groupe Da Brains, a été retenu parmi les projets financés par le Fonds de développement des cultures urbaines (Fdcu). Une pilule amère que certains acteurs comme Pape Sidy Fall, animateur de rap, n’arrive pas à digérer. Il fustige non seulement la répartition, mais il estime que certains projets plus fiables ont été laissés en rade.

Au total, 38 projets ont été retenus pour bénéficier du Fdcu à hauteur de 300 millions de FCFA, dont le match de gala entre Rappeurs/ Mbalaxmen, qui met certains acteurs de rap en rogne.

Selon l’animateur de l’émission «Aaru Mbad» sur la 2sTv, Pape Sidy Fall, «il y a d’autres projets structurants qui méritent davantage ces fonds, qu’un simple match de gala».

L’acteur des cultures urbaines de décrier la non-transparence dans la répartition de ces fonds.
A l’en croire, il connait des artistes qui ont des projets plus fiables que ce match entre Rappeurs et Mbalaxmen. Pendant ce temps, au ministère de la Culture, on maintient toujours le flou.

Interpellé lors de sa visite dans la capitale du Baol pour les besoins du festival «Kay Rap» de Diourbel, le conseiller technique du ministre de la Culture a évité la question et a renvoyé les journalistes aux documents.

«Les critères sont dans le document qui a été distribué et il faut se documenter comme tout bon journaliste. Le match Mbalaxmen contre Rappeurs est une activité», a-t-il laissé entendre.

Poursuivant sur la même lancée, il a ajouté que «pour le moment, les gens n’ont signé que des conventions et des fonds n’ont pas été distribués. Cela fera l’objet d’un bilan. Il faut attendre le moment et ne pas se fonder sur des rumeurs».

Pour sa part, Bakhaw du groupe Da Brains, membre organisateur du match Rappeurs/ Mbalaxmen, de répondre: «ceux qui critiquent ce financement n’ont jamais eu de bons rapports avec nous».

Ainsi, il se veut clair: «Il n’y a pas que le match de football dans ce projet. Il y a d’autres volets beaucoup plus important. La polémique sur la répartition des fonds est inutile, conclut-il dans « l’Observateur ».

Add a comment

Affichages : 86

Découronnement de Miss Sénégal :Ndeye Astou Sall brise le silence « ce qui s’est réellement passé.J’ai pris un avocat et un huissier de justice pour … »

aabmiss

Après la sortie de la présidente du comité de promotion informant la presse de la décision prise par ses paires de découronner Ndeye Astou Sall (miss Sénégal actuelle) pour des actes contraires au règlement intérieur du comité de promotion de miss Sénégal,Sanslimitesn.com a joint la principale intéressée :Ndeye Astou Sall miss Dakar 2016 et miss Sénégal qui a accepté de répondre aux interpellations de la rédaction.
Découronnement de Miss Sénégal :Ndeye Astou Sall brise le silence « ce qui s’est réellement passé.J’ai pris un avocat et un huissier de justice pour … »
Bonsoir Ndeye Astou comment allez vous?la presse People fait etat de votre decoureonnement est ce que cette information est vrai?
Bonsoir à vous,je salue tous les internautes de Sanslimitesn.com tout ce que je peux dire c’est que c’est que cette info ne peut pas être vrai car la personne qui a décidé de m’enlever la couronne de Miss Sénégal n’est pas habilité pour le faire.C’est un jury qui m’a élue donc manifestement il y’a vice de forme et une volonté manifeste de la présidente de nuire à ma personne pour des raisons personnelles.
Oui mais revenons sur les raisons évoquées :à ce qu’il parait vous vous dépigmentez et vous avez un comportement qui n’est pas conforme à votre statut de Miss?
Vous savez toutes ses griefs qu’ils ont émis contre moi sont sans fondement,ils ont aucune preuve des allégations tenues à mon encontre!Quant à parler de mes fréquentations et de mon comportement cela témoigne de leur volonté de jeter le discrédit sur ma personne,chose que je ne saurais acceptée.
D’accord selon vous quelle est l’origine véritable du problème?
En réalité tout cette histoire est cousue de fil de coton,le truc c’est qu’ils ne sont plus crédibles.
Comment ça,expliquez nous?
Cela fait des années que le comité et sa présidente ne tiennent plus leur engagement envers les miss.Ils m’ont promis une voiture et bien d’autre choses,je n’ai rien vu sic!J’ai alors pris un avocat qui m’a conseillé de faire constater ses manquements par un huissier,ce que j’ai déjà faite et pour contrecarrer mes actions et couper l’herbe sous mes pieds qu’ils ont contacté la presse pour leur faire savoir que je ne suis plus miss Sénégal.
Qu’est-ce-que vous comptez faire maintenant qu’ils ont pris la décision de vous découronner?
Je veux d ‘abord rétablir la vérité et les ester en justice pour que la justice soit connue.
Votre dernier mot?
Je remercie toutes les personnes qui m’ont manifesté du soutien et je remercie aussi Sanslimitesn.com de m’avoir permis de m’exprimer sur ce problème.

 

Add a comment

Affichages : 75

Journalbic.com

Top Desktop version